| LA TERRE DES MAMMIFÈRES
| Hippopotames 1/2

En Egypte antique, le chat était vénéré. Il était un membre à part entière de la famille. A sa mort, il était embaumé et placé dans un sarcophage. Plus de 3 000 momies de chats ont ainsi été retrouvées. Parfois même, les habitants de la maison où il était mort se rasaient les sourcils en signe de deuil. S’il n’est plus vénéré aujourd’hui, le chat est, avec le chien, l’animal domestique le plus populaire.

Les 23 espèces de chats sauvages ont des mœurs très proche des grands félins. Vivant souvent en solitaires, ils ne forment des couples qu’en période de reproduction. Comme le lion ou le tigre, ils font respecter leur territoire en le marquant d’urine et d’excréments, et grattent l’écorce des arbres pour signaler leur présence. Dans leur terrain de chasse, qui peut atteindre 100 hectares, ils capturent des poissons, des batraciens, des reptiles, des crustacés et de gros insectes. Les chats sauvages vivent dans des milieux très divers : foret tropicale, steppe froide, désert chaud et montagne. Mais la plupart habitent la foret de feuillus. Leur excellent sens de l’équilibre est alors nécessaire pour grimper aux arbres, sauter, se retourner rapidement.

Les chats appartiennent, avec les grands félins (lion, tigre…) apparus à l’ère tertiaire, à la famille des félidés.  Excellents chasseurs au corps souple, ils possèdent des mâchoires puissantes aux canines longues et acérées, et des griffes recourbées, généralement rétractiles (qui peuvent se raccourcir). Leur odorat, leur gout et leur ouïe sont particulièrement bien développés.


Avec un champ visuel de 280 degrés, et une très bonne vue dans la pénombre, ils réunissent tous les atouts pour être des redoutables prédateurs. Les chats sont digitigrades : ils marchent sur le bout des pattes. Ces dernières sont pourvues de coussinets, ou callosités, qui leur permettent de se déplacer silencieusement.

Le chat domestique (Félis catus) est le résultat d’un croisement entre le chat sauvage d’Europe et le chat sauvage d’Afrique. Les traces les plus anciennes de la domestication du chat ont été retrouvées en Egypte et datent d’environ 2 500 ans avant Jésus Christ. C’est à partir de ce pays que le chat domestique va se propager dans le monde. Ce sont certainement les Grecs qui ramenèrent les premiers spécimens à bord de leurs navires, embarqués pour y chasser els rats qui dévastaient les réserves entreposées dans les cales. Les soldats romains introduisirent ensuite le chat en Gaule.

Alors que le chat domestique se trouve en tête des animaux de compagnie, certains petits félidés sauvage (ocelots, chat de Geoffroy et chats-léopards) sont terriblement menacés car ils sont chassés pour leur magnifique fourrure. De plus, en raison de leur petite taille, il faut une très grande quantité de peaux pour confectionner un vêtement. Ainsi, des milliers de ces félidés sont abattus ou piégés chaque année. Mais ils sont généralement victimes de l’activité humaine qui réduit leur territoire, et de l’image négative qu’ils véhiculent. C’est le cas des lynx et des pumas qui sont encore bien souvent persécutés.

La langue du chat est garnie de nombreuse papilles cornées dirigées vers l’arrière. Elle fonctionne comme une râpe et contribue à la mastication. Elle permet aussi au chat de lustrer son poil.

Ami des bouddhistes, populaire au Japon et dans les pays arabes, il devint au Moyen-Age objet de méfiance et de persécutions en Europe. Considéré comme le compagnon des sorcières, la personnification du diable, il fut brûlé sur les bûchers de l’inquisition. C’est seulement vers la fin du XVIème siècle que le chat du réhabilité.

Espérance de vie

Le chat domestique a une longévité atteignant régulièrement 12 à 18 ans. Creme Puff (3 août 1967 au 6 août 2005), qui mourut à l’âge de 38 ans et 3 jours, est le plus vieux chat jamais enregistré, selon l’édition 2007 du livre Guinness des records ; il vivait avec son propriétaire, Jake Perry, à Austin, Texas, États-Unis. Le précédent record était antérieurement détenu par Puss, chat tigré britannique mort en 1939 à l’âge de 36 ans.


Parasites

Le chat peut être sujet à de nombreux parasites.


Des ectoparasites, comme à d’autres carnivores, peuvent leur transmettre un petit ténia (Dipylidium caninum)80 ; en particulier, Ctenocephalides felis, une puce plus spécifique aux félidés. Le chat peut également être touché par d’autres espèces de puces.


Felicola subrostratus est une espèce de pou spécifique infectant principalement les animaux âgés.


Quelques espèces de tiques peuvent infecter les chats bien qu'ils soient plus rarement touchés que les hommes ou les chiens.


Les parasites internes sont moins spécifiques. Concernant les parasites intestinaux, les chats comme les chiens peuvent être affectés par des vers plats, dits cestodes (comme les ténias), ou des vers ronds, dits nématodes, principalement les ankylostomes et les ascaris, les trichuris affectant les chiens mais non les chats.


D’autres parasites sont mieux connus du public par les maladies qu’ils causent comme la toxoplasmose et la giardose (causées par des protozoaires), la gale auriculaire (due à un acarien), la dirofilariose (dit « ver du cœur »), l'ankylostomose (causées par des nématodes), la douve du foie (causée par des vers plats).


Maladies

Les maladies propres au chat sont courantes chez les individus vivant à l’extérieur. Le risque qu’ils les contractent peut être minimisé de manière très importante en procédant à leur vaccination, à leur stérilisation et en restreignant leurs accès à l’extérieur. Certaines maladies du chat sont des zoonoses, c’est-à-dire qu’elles sont transmissibles à l’homme. En dehors des maladies infectieuses, parasitaires et virales, le chat peut être sujet à diverses maladies dues à son alimentation (allergie, diabète sucré, obésité…), à des blessures, à des maladies génétiques, etc. Certaines pathologies peuvent être plus ou moins fréquentes selon les races : par exemple, environ 40 % des persans et exotiques à poils courts sont sujets à la polykystose rénale, et l’abyssin est fréquemment atteint d’amyloïdose rénale.


Maladies transmissibles à l'homme

Parmi celles-ci, les plus connues sont la rage, la tuberculose, la toxoplasmose, la lymphoréticulose, la pasteurellose et la yersiniose. On peut également citer les salmonelloses, la brucellose, certaines encéphalopathies et certaines hépatites virales. À l'occasion de morsures ou de griffures, certaines maladies très sévères peuvent survenir, via transmission de germes.

Si le chien est perçu comme étant le meilleur ami de l’homme, c’est le chat qui a de plus en plus la cote ! Chaque année, le nombre de matous adoptés dans les foyers français ne cesse de progresser, avec près de 14,5 millions de chats occupant nos canapés et nos genoux à la recherche de tendresse. Il faut dire que ces petits félins de salon ont tout pour séduire. Beaux, élégants, majestueux, ils sont généralement capables de vivre de manière relativement autonome tout en étant des amateurs de câlins et caresses. Le chat, c’est le petit compagnon idéal qui attend son maître pour lui apporter tendresse et affection après avoir passé sa journée à dormir et à se prélasser.


Saviez-vous que le chat peut et doit être éduqué dès son plus jeune âge ? L’éducation féline est en effet aussi importante que l’éducation canine pour imposer très tôt les règles à respecter au sein du cocon familial.


Au travers de dossiers complets et passionnants, nos spécialistes des chats vous donnent leurs conseils pour apprendre à éduquer votre petit compagnon à pattes de velours. Enseignez-lui les règles basiques à respecter au sein de votre foyer, mais aussi certains petits tours amusants.


Découvrez également les règles et les principes d’une bonne éducation. Bienveillance, patience et fermeté sont les clés pour un apprentissage réussi. Oubliez les punitions, les humiliations et la violence et apprenez à vous faire entendre avec efficacité tout en étant respectueux de votre animal. Vous découvrirez également l’importance de la récompense et des félicitations qui participent d’un bon apprentissage et de la progression de votre petit matou. En mettant en place les bonnes règles dès que possible, vous serez capable d’éduquer convenablement votre chat sans difficulté.

Même si le chien est considéré comme le meilleur ami de l’homme, le chat apprécie son maître et ceux qui vivent sous son toit. En effet, le chat sait se montrer affectueux, mais même s’il est parfois distant, il n’en reste pas moins qu’il aime nous savoir à proximité, accessible à tout moment et qu’il sait très bien nous reconnaître. Eh oui ! Votre petit matou ne vous approche pas que par intérêt, il est capable de vous identifier entre mille ! Comment fait-il ?


Un chat aime son maître

Il est vrai de dire qu’un chat aime son maître, même si le terme de "maître" n’est pas véritablement approprié pour définir cette forme de relation. En effet, le chat est relativement indépendant et, même s’il vous apprécie, il aime également faire ce qu’il veut quand cela lui chante ! C’est plus souvent lui que vous le maître à la maison !


Néanmoins, votre animal vous reconnaît et sait qui vous êtes, même dans la foule. Il vous analyse à distance, il vous observe et il vous comprend. En effet, un matou est très rapidement capable de décrypter les comportements, les habitudes et le mode de vie des humains avec qui il vit. Il sait à qui et à quel moment demander à manger, des caresses, une friandise, un moment de jeu, etc. Ce talent bien à lui lui permet d’obtenir satisfaction à coup sûr !


Cet attachement au maître est fort et durable. C’est ce qui explique que certains chats parcourent des kilomètres pour retrouver leur famille. Toute séparation est difficile pour le chat, qui se sent abandonné dès que vous n’êtes plus là. Il est inquiet et vous lui manquez, car il a besoin de la routine que vous lui apportez et de votre présence.


Les chats reconnaissent l’odeur de leur maître

Les chats ont un odorat très développé qui leur est d’une grande utilité au quotidien. En effet, ce sens leur permet de se repérer, de s’orienter, de se rassurer, mais aussi de vous identifier ! Votre chat connaît votre odeur et vous reconnaît grâce à elle ; elle lui permet de vous distinguer dans la foule.


L’empreinte olfactive de chaque individu est ce qui permet au chat de l’identifier. L’odorat est essentiel pour le chat, car tous les individus d’un groupe créent une empreinte olfactive qui leur est propre pour se reconnaître entre eux et se rassurer. C’est pour cela que lorsque l’un de vos chats revient d’une visite chez le vétérinaire, les autres ont tendance à lui grogner ou à lui cracher dessus.


Les chats reconnaissent la voix de leur maître

Si votre chat fait la sourde oreille lorsque vous l’appelez, ce n’est pas qu’il ne vous entend pas, mais tout simplement qu’il ne souhaite pas vous répondre. Chaque matou a son petit caractère et la plupart apprécient de n’en faire qu’à leur tête ! Néanmoins, votre chat sait que vous vous adressez à lui, et surtout, il sait très bien reconnaître votre voix !


Le chat est en effet capable de percevoir des sons de très faible intensité et dans une gamme bien plus large que l’oreille humaine, car son appareil auditif est largement plus développé et plus sensible. Il a la possibilité de reconnaître votre voix parmi de nombreuses autres personnes et de vous identifier par ce biais. Des études ont même démontré que les chats peuvent reconnaître la voix de leur maître sur des enregistrements. Des tests menés à Tokyo ont montré que parmi tout un panel de voix enregistrées qui les appelaient par leur nom, les chats réagissaient à la voix de leur maître en agitant la queue ou en tressaillant des oreilles, alors qu’ils ignoraient totalement les autres.


Les chats peuvent-ils reconnaître leur maître de vue ?

Il semblerait que non ! Des études ont révélé que les chats ne sont pas capables d’identifier leur maître de vue. En effet, d’après les tests, seule la moitié d’entre eux semble avoir reconnu leur propriétaire. Toutefois, il ne s’agirait pas d’une vision déficiente, mais plutôt du fait que tous les humains se ressemblent pour nos amis les matous. En comparaison, les chats sont parfaitement capables de reconnaître un autre félin de vue, puisque plus de 90 % y sont parvenus à l’occasion de cette même étude.


Comment l’expliquer ? Certains experts félins supposent que l’apparence n’est pas un facteur d’importance pour le chat dans le cadre de sa relation avec les humains. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce critère n’était pas utile pour les ancêtres de nos chats actuels. En effet, les chats ont été introduits dans nos vies et nos sociétés pour chasser les rongeurs qui ont envahi les cultures et les stocks de céréales. Ils n’ont donc pas eu besoin de nous observer et de décrypter nos visages pour être acceptés. Les spécialistes estiment donc que les chats n’ont pas eu à développer cette capacité, une caractéristique qui s’est transmise jusqu’à aujourd’hui.


Néanmoins, cela ne signifie pas que votre chat ne peut pas vous reconnaître en vous voyant. Pour preuve, il n’est pas rare que votre matou ait un mouvement de recul lorsqu’il vous voir porter un accoutrement qui modifie votre apparence, comme un chapeau, des lunettes, un masque, une perruque, etc.


Les chats ne font pas des chiens, mais pas loin !

Si les chats privilégient votre odeur et votre voix pour vous reconnaître, les chiens se basent sur d’autres critères. L’odorat est également important chez le chien et lui permet de reconnaître des humains, dont son maître, mais ils utilisent surtout la vue. Ils ont de très bons yeux et s’avèrent d’excellents physionomistes. Les chiens ont en effet été contraints de décrypter les expressions et les comportements humains pour se faire accepter et entrer dans les foyers, raison pour laquelle ce sens est particulièrement développé.