| TERR'AVENTURY
| Animaux qui chargent

Les alligators (Alligator) forment un genre de crocodiliens de la famille des Alligatoridés. Ce terme constitue à la fois un nom vernaculaire et un nom scientifique. Le terme alligator proviendrait de l'espagnol el lagarto signifiant « le lézard ».

Si Barnabé a disparu depuis quelques temps, c’est pour une bonne raison, préparer une toute nouvelle rubrique qui commence dès maintenant. Barnabé a parcouru le monde entier durant ces deux ans et c’est retrouvé dans des situation très dangereuse afin de vous fournir un vrai manuel de survie. Tout ce que vous verrez ici est totalement exact, tout a été testé par Barnabé en compagnie de professionnel…  Lorsqu’une vie est en danger ou en situation désespérée, il est possible qu’aucune solution efficace n’existe. Pour affronter les scénarios extrêmes dont il est question dans cette nouvelle rubrique, nous nous recommandons vivement de consulter un expert confirmé. Mais dans la mesure ou les experts confirmés ne sont toujours pas à la portée de main lorsque la sécurité physique ou psychologique d’un être humain est en jeu, nous avons demandé à des experts dans différents domaines de nous décrire les techniques auxquelles ils auraient recours dans ces situations d’urgence. Terra REPORTER décline toute responsabilité quant aux blessures pouvant résulter de l’usage, bon ou mauvais, des infirmations contenues dans cette rubrique. Nous ne garantissons ni l’exhaustivité, ni la fiabilité absolue de ces informations, qui ne devront en aucun cas se substituer au bon sens et à la capacité du jugement du lecteur. Enfin, rien dans cette rubrique ne saurait être compris ou interprété comme une violation du droit civil ou du droit pénal, nous vous demandons de respecter les lois et les droits d’autrui, y compris les droits de propriété.

[01] Si vous êtes hors de l’eau, montez-lui sur le dos et appuyez sur son cou

Cela le forcera à baisser la tête et la mâchoire.


[02] Couvrez lui les yeux

En général, cela le calme


[03] Visez les yeux et le nez

S’il vous attaque, défendez-vous avec n’importe quelle arme, ou avec vos poings.


[04] S’il a refermé la gueule sur un objet vous appartenant (une jambe, par exemple), tapez-lui sur les narines.


Il n’est pas nécessaire d’y aller fort, l’alligator ouvre la gueule quand on lui tapote le bout du nez, il est même possible qu’il relâche ce qu’il tenait et s’en aille.


[05] S’il vous tient dans sa gueule, empêchez-le de vous secouer comme un prunier ou de se rouler sur le dos (cela provoquerait de graves lésions des tissus)


Essayez de lui maintenant la gueule fermée, de manière à ce qu’il ne se mette pas à trembler.


[06] Trouvez un médecin le plus vite possible, même pour une petite coupure ou un bleu, afin d’empêcher toute infection.


La gueule d’un alligator est un véritable bouillon de culture.

[01] Approchez-vous par derrière


[02] Mettez-vous à califourchon sur son dos

Placez vous bien au milieu. Tenez-le fermement entre vos cuisses.


[03] Rampez jusqu’à la tête


[04] Couvrez lui les yeux

Utilisez un tissu épais, ou l’un de vos vêtements pour lui mettre sur les yeux


[05] Poussez son museau vers le bas pour lui fermer la gueule

Penchez-vous en avant et appuyez fermement sur son museau, jusqu’à ce qu’il ait la gueule complétement fermée.


[06] Maintenez les mâchoires fermées.

Gardez les pouces sur le dessus, glissez les autres doigts en dessous et serrez fort. Les muscles dont se sert l’alligator pour ouvrir la gueule sont en réalité assez peu puissants, donc il vous est possible de le maintenir ainsi à mains nues.


[07] Sortez de quoi l’attacher

Sans lâcher sa mâchoire, sortez votre rouleau de chatterton et déroulez-en 70 bons centimètres en vous aidant de vos dents.


[08] Enroulez le morceau de chatterton au moins six fois autour du museau e l’alligator.

[01] Déterminez la taille de la bête

Même un petit alligator peut provoquer des blessures, mais ceux de moins de 1,20 mètres sont relativement peu dangeureux pour l’homme. Si la bête mesure plus de 3 mètres, soyez très prudent, dans la mesure où une simple morsure peut provoquer de graves dégâts. Les alligators de plus de 4,5 mètres doivent être considérés comme mortels


[02] Évaluez la distance qui sépare l’alligator et l’objet

La zone de danger immédiat se situe à moins de 4,5 mètres de l’alligator.


[03] Tentez de déterminer si l’alligator voit ou non l’objet

Les alligators sont attirés par tout ce qui peut ressembler à de la nourriture.


[04] Ne vous tenez pas entre l’alligator et l’eau

S’il est dérangé par quelque chose, l’alligator qui se trouve à terre cherchera automatiquement refuge dans l’eau. Faites-en sorte que ‘alligator se trouve entre vous et l’eau.


[05] Faites du bruit

Les alligators ont les oreilles sensibles. Allez-y carrément hurlez, chantez, cela peut le faire fuir. S’il ne bouge pas, en revanche, vous aurez attiré son attention.


[06] A l’aide d’une branche, d’une perche ou d’un récupérateur de bale de golf, attrapez l’objet.

L’alligator risque de sauter sur tout objet pénétrant son espace personnel ou de le morde.


[07] Éloignez-vous rapidement du territoire de l’alligator

Une fois l’objet récupéré, ou si l’opération s’avère plus difficile que prévu, partez en courant. Un alligator peut se déplacer avec une grande rapidité quand il attaque sa proie habituelle, mais il ne tient généralement pas la distance, et il est peu probable qu’il parvienne à rattraper un humain.


 


 

  

Un alligator de plus de trois mètres de long est probablement un mâle, et les mâles ont tendance à être les plus agressifs.


 

En biologie, la désignation des animaux se fait par ensemble en allant du plus large (règne) au plus petit (clade). L’ordre désigne le 4e niveau. Crocodile, alligator et caïman appartiennent à l’ordre des crocodiliens, terme provenant d’un mot grec qui signifie “ver de galet”.

À l’intérieur de cet ordre, on distingue 3 familles :


les Crocodylidae (les “vrais” crocodiles),

les Alligatoridés (qui comprend les alligators et les caïmans)

la famille des Gavialidae (qui comprend les gavials).

Les différences entre ces trois familles sont morphologiques et concernent les mâchoires et le crâne. Lorsque l’on voit des images de chaque espèce les unes à côtés des autres, les différences semblent évidentes. Mais lorsque l’image est isolée, l’identification est moins facile.


Les Alligatoridés ont un museau large et arrondi. Lorsque les mâchoires sont fermées, la quatrième dent de devant s’insère dans une cavité de la mâchoire supérieure qui cache l’extrémité.


La mâchoire des Crocodylidae est plus courte que celle des alligators et des caïmans et, vue de dessus, elle a un aspect triangulaire. Contrairement aux alligators et aux caïmans, la quatrième dent de devant est entièrement visible lorsque la mâchoire est fermée.


Les Gavialidae, beaucoup moins connus, sont immédiatement reconnaissables : leur museau est très étroit et très allongé.