TERRA VINTAGE
TERRA HISTOIRE
TERRA ÉCOLOGIE
TERRA SCIENCES
TERRA PLUS
OXYGÈN' TÉLÉVISION
La Tortue

LA UNE

© 2021 TERRA OXYGÈN' tous droits réservés.

Les Tortues (Testudines), ou Chéloniens, forment un ordre de reptiles dont la caractéristique est d'avoir une carapace. Il existe actuellement (décembre 2019) 343 espèces recensées possédant des caractéristiques diverses, mais toutes se distinguent des autres reptiles par une carapace qui est constituée d'un plastron au niveau du ventre et d'une dossière sur le dessus, reliés par deux ponts sur les côtés du corps.

VOUS ÊTES SUR LA PREMIÈRE PAGE

LA TORTUE : DEUXIÈME PARTIE

MISE EN PAGE :

Laurent FORELLI

FONDATEURS :

Laurent FORELLI

Sébastien COLAU

Alexandre FORELLI

INTRODUCTION

ÉDITION

2021

Source :

DIVERS AUTEURS

Cliquez sur la couverture

pour commander

le livre au Furet du Nord

Avec leur carapace osseuse, leurs membres épais et leur bouche en bec et sans dents, les tortues ont peu changé depuis leur apparition, il y a 200 millions d’années.


L’ordre comprend les tortues de mer, d’eau douce et de terre. Certaines espèces éteintes étaient gigantesques, celles d’aujourd’hui étaient gigantesques, celles d’aujourd’hui étaient plus modestes, à l’exception de quelques tortues marines-ou terrestres d’îles isolées.

PROTECTION ET LOCOMOTION

Une carapace de tortue est constituée de divers os soudés, recouverts d’écailles. Elle est formée de la partie dossière et de la partie ventrale, ou plastron. Les écailles sont en kératine et sont renouvelées chaque année. La protection apportée par la carapace varie selon les espèces et elle est faible pour certaines tortues aquatiques. La tête et les membres ne sont pas rétractiles chez toutes les espèces-certaines enfouissant leur tête contre une épaule, sous le bord de la carapace. Les tortues sont lentes : toutefois, certaines aquatiques atteignent 30 km/h à la nage, grâce à leurs pattes avant modifiées en nageoires. Toutes doivent respirer de l’air mais certaines supportent un niveau d’oxygénation très bas et sont capables de rester en plongée pendant des heures. Dotées d’un métabolisme lent, elles vivent longtemps. Certaines sont carnivores et d’autres herbivores, mais la majorité est omnivore. Les tortues chassent à l’affût ou attrapent les animaux lents. Elles broient leur nourriture dans leur (bec) mâchoires acérées et kératinisées.

TORTUES A COU DE SERPENT AFRICAINES

Les pélomédusidés sont des tortues d’eau douce carnivores. En cas d’alerte, elles cachent la tête et le cou sous le bord de leur carapace. Présentes dans toute l’Afrique et à Madagascar, elles résistent à la sécheresse en s’enfouissant dans la boue.


PELOMEDUSE ROUSSATRE : PELOMEDUSA SUBRUFA : Largement présente en Afrique subsaharienne, cette tortue carnivore est très sociable et chasse souvent en groupe, s’attaquent à de grosses proies. Mesure 20 cm.

REPRODUCTION

TORTUES A COU DE SERPENT AUSTRO AMERICAINES

Les chélidés, d’Amérique du Sud et d’Australasie, sont des carnivores et des omnivaires. Leur long cou, typique, n’est pas rétractile : la tortue le rentre sur le côté. Elles pondent des œufs allongés, à coquille coriace.


CHELODINE OBLONGUE : EMYDURA MACQUARII : Largement répandue dans le bassin du Murray, en Australie, cette espèce mange des amphibiens, des poissons et des algues. Le mâle est plus petit que la femelle. Mesure 34 cm


CHELODINE DE REIMANN : CHELODINA REIMANII : Cette tortue de Nouvelle-Guinée mange des crustacés et des mollusques. En cas d’alerte, elle rentre sa grosse tête sur le côté de sa carapace. Mesure 75 cm.


TORTUE A LONG COU : CHELODINA LONGICOLLIS : Tortue d’eau douce australienne. Son long cou lui permet de sortir la tête de l’eau pour capturer des proies. Mesure 25 cm.


MATAMATA : CHELUS FIMBRIATUS : Grâce à son aspect végétal, cette tortue sud-américaine se camoufle à l’affût pour prendre des proies, qu’elle suce. Mesure 50 cm

Les tortues n’ont pas de territoire ; elles habitent de vastes zones et peuvent développer une hiérarchie. Souvent, elles se groupent sur la berge pour se chauffer ou nidifier. Sur terre ou sur mer, les mâles effectuent une parade nuptiale avant l’accouplement. La fécondation est interne et la femelle pond des œufs à coquille (rigide ou souple), comme ceux des autres reptiles et des oiseaux ; ils sont sphériques ou allongés. En général, la femelle creuse un trou sur la terre pour les enterrer. Les tortues de mer ne viennent généralement sur la berge que pour pondre. Chez beaucoup, mais pas chez toutes, la température au cours de l’incubation détermine le sexe des embrayons.


Une jeune tortue verte rejoint l’eau. Elle est exposée, même si les plages de reproduction sont protégées.

TORTUES A GROSSES TETES

Seul membre de la famille des platysternidés, cette tortue des cours d’eau du Sud et du Sud-Est asiatique est en danger. Elle se nourrit en marchant sur le fond, plutôt qu’en nageant.


TORTUE A GROSSE TETE : PLATYSTERNON MEGACEPHALUM : Cette petite tortue carnivore à corps aplati et grosse tête, a de puissantes mâchoires et une longue queue. Mesure 18 cm.

TORTUES A COU DE SERPENT AMERICAINES

Proches des pélomédusidés, les podocnémididés sont des espèces d’eau douce d’Amérique du Sud-pkus une à Madagascar. Elles sont herbivores et leur cou n’est pas rétractile dans la carapace.


PODOCNEMIDE A TETE ROUGE : PODOCNEMIS ERYTHROCEPHALA : Cette espèce vit dans les marais du Rio Negro, dans le bassin de l’Amazone, en Amérique du Sud. Mesure 32 cm.

TORTUES HAPPEUSES

Natives d’Amérique et du Nord, es grosses tortues aquatiques sont réputées agressives. Les chélydridés ont une carapace rugueuse et une tête puissante, avec de fortes mâchoires. Ce sont des prédatrices, chassant à l’affût des proies diverses, mais mangeant aussi des plantes.


CHELYDRE SERPENTINE : CHELYDRA SERPENTINA : Robuste, cette tortue s’enfouit à demi dans la boue pour guetter ses proies. Elle est présente en eau douce, de l’est de l’Amérique du Nord au sud de l’Equateur. Mesure 55 cm.


TORTUE ALLIGATOR : MACROCHELYS TEMMINCKII : Une des plus grosses tortues d’eau douce ! Espèce nord-américaine dans la langue en forme de ver attire les proies-qu’elle attend à l’affût.

TORTUES À CARAPACE MOLLE

Ces prédateurs aquatiques habitent les eaux douces d’Amérique du Nord, d’Afrique et d’Asie du Sud. La carapace des trionychidés est aplatie et couverte de peau coriace (et non d’écailles de kératine). Leur longueur va de 25 cm à plus d’1 m.


TRIONYS EPINEUX : APALONE SPINIFERA : Native de l’est de l’Amérique du Nord, cette espèce se nourrit surtout d’insectes et d’invertébrés aquatique.


TRIONYX A CLAPET : LISSEMYS PUNCTATA : Tortue indienne : sa carapace présente un rabat à l’arrière, de part et d’autre du plastron, pour protéger les membres arrière quand ils sont rétractés.


TRIONYX DE CHINE : PELODISCUS SINENSIS : Chassée pour sa viande, cette tortue de l’est de l’Asie est rare dans son habitat d’origine, mais elle est élevée en grand nombre dans ses fermes.

TORTUES À NEZ DE COCHON

Seule espèce de la famille des carettochelydés, cette tortue est omnivore. Sa carapace n’a pas de crêtes dures mais elle est cependant rigide. Son nez, qu’elle utilise comme un tuba, lui permet de respirer quand elle est immergée.


TORTUE A NEZ DE COCHON : CARETTOCHELYS INSCULPTA : Cette tortue nocturne vit en Nouvelle-Calédonie et au nord de l’Australie. Comme chez les tortues de mer, les membres avant sont modifiés en nageoires pour le vol aquatique. Mesure 70 cm.

CINOSTERNES D’AMERIQUE

En cas d’alerte, ces tortues du Nouveau Monde émettent une forte odeur. Les kinosternidés marchent au fond des lacs et des rivières davantage qu’elles ne nagent, et sont des omnivores opportunistes. Elles pondent des œufs allongés à coquille dure.


CINOSTERNE ROUGEATRE : KINOSTERNON SUBRUBUM : Tortue d’eau douce omnivore, elle se nourrit sur le fond des cours d’eau lents et peu profonds, au sud-est des États-Unis. Mesure 13 cm.


TORTUE MUSQUEE : STERNOTBERUS ODORATUS : Tortue d’eau douce omnivore de l’est de l’Amérique du Nord. Quand elle est effrayée, elle répand une odeur forte-et elle mord ! Mesure 13 cm.

TORTUES LUTH

C’est la seule espèce de la famille des dermochélidés. Capable de maintenir une température corporelle élevée, elle nage dans des eaux froides. Sa carapace n’a pas de crêtes : la peau coriace recouvre une couche de tissus isolants graisseux.


TORTUE LUTH : DERMOCHELYS CORIACEA : Se nourrissant essentiellement de méduses, cette tortue océanique est la plus grosse du monde. Elle est présente sur presque toute la planète, y compris dans les eaux se subarctiques. Mesure 1.5cm.

TORTUES DE MER

Ces tortues sont présentes dans tous les océans, surtout dans les eaux côtières. Elles sont adaptées à leur environnement marin avec un corps fuselé et des membres en pagaie. Les chélonidés viennent sur les plages pour pondre. Presque toutes les espèces sont menacées.


CAOUANNE : CARETTA CARETTA : Cette tortue carnivore fréquente les eaux côtières du monde entier ; elle entreprend de longues migrations pour regagner ses zones de ponte. Mesure 1.2m.


TORTUE VERTE : CHELONIA MYDAS : C’est la seule tortue de mer à sortir de l’eau pour prendre le soleil. Herbivore, elle est présente dans toutes les eaux océaniques tempérées et tropicales. Mesure 1.3m


TORTUE OLIVATRE : LEPIDOCHELYS OLIVACEA : Espèce essentiellement tropicale, d’eaux côtières peu profondes ; elle se nourrit d’invertébrés et d’algues variés. Mesure 75 cm.


TORTUE IMBRIQUEE : ERETMOCHELYS IMBRICATA : A l’aide de ses mâchoires cornées, elle se nourrit de mollusques et d’autres proies. Elle est présente dans tous les océans tropicaux de la planète. Mesure 1m.