Une mode ou une necessité | TERRA REPORTER
OPÉRATION ZÉRO DÉCHETS | TERRA REPORTER

NOUS CONTACTER

redaction@terrareporter.fr

FONDATEUR

Laurent FORELLI

SITE WEB

L.F. STUDIOS PRODUCTIONS

COPYRIGHT

2020 FRANCE WEBCREATOR

PRODUCTION

2020 LF STUDIO - TR | LILLE

Vous souhaitez réduire votre impact environnemental booster positivement votre vie, améliorer votre santé ou faire des économies ?... Mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Apprenez, pas à pas, à modifier vos habitudes durablement : acheter en vrac, réparer, recycler, donner composter, faire vos produits d’entretien et cosmétiques… A la maison, au bureau ou en voyage, on vous décrypte tous les aspects d’une vie zéro déchet !

ÉDITION

2020

02

LES VIEILLES IDÉES... | RECUES

Les résidus verts ou déchets verts sont des déchets biodégradables issus des restes de végétaux ligno-cellulosiques provenant de la taille et de l'entretien des espaces verts publics et privés, et des cimetières... ou encore de l'élagage des haies et arbres d'alignement.


Les résidus verts sont une composante de la biomasse.


Les résidus verts ne comprennent pas les rognures de gazon.

IL FAUT ÊTRE RICHE POUR ÊTRE ZÉRO DÉCHET | CAR CELA COÛTE PLUS CHER

Un panier de produits en vrac coûte entre 5 et 45 % moins cher que son équivalent avec emballage. Le ait de ne pas payer l’emballage, tout en achetant la juste dose, permet de réaliser des économies et de réduire le gaspillage alimentaire.

En faisant soi-même certains de ses produits d’hygiène et d’entretien, on réduit considérablement la facture, et si on achète uniquement l’essentiel tout en consommant certains biens d’occasion, on fait également plaisir à son porte-monnaie !

IL FAUT ÊTRE FEMME OU HOMME AU FOYER | CAR CELA DEMANDE DU TEMPS

Si c’était la condition sine qua non, nous ne serions pas nombreux à réussir à vivre ainsi ! En faisant ses courses dans des épiceries, au marché, chez les producteurs du quartier, on évite plus la perte de temps (et les tentations) qu’en zigzaguant des heures en grande surface.


Faire ses produits maisons et cuisiner des repas simples et frais représentent également des gains de temps, une fois l’habitude prise. Enfin, posséder moins de superflu, c’est aussi moins de choses à ranger, à laver à nettoyer.

CA M'A L'AIR ULTRA COMPLIQUÉ |

Effectivement, il est parfois frustrant et démotivant de voir sur les réseaux sociaux tous ces gens réussir à ne remplir qu’un petit bocal de déchets sur une année. On à l’impression qu’il va être impossible de réduire notre poubelle à ça. Mais attention, chacun sa vie, chacun ses habitudes, chacun son rythme ! Le bocal n’est pas le graal, la réussite suprême. L’important est la progression, le plaisir pris et, surtout le consolidation de ce nouveau mode de vie.

C'EST UN TRUC DE BOBO | CELA NE ME CONCERNE PAS

Heureusement que ça aussi ce n’est pas vrai ! Les personnes pratiquant le zéro déchet sont âgées de 77 à 77 ans et viennent de toutes les catégories socioprofessionnelles. Chacun s’intéresse au zéro déchet grâce à des motivations différentes.

ENCORE UN TRUC QUI VA PASSER |

Effectivement depuis 2016 il y a eu un véritable engouement autour de cette pratique, notamment sur les réseaux sociaux et dans les médias. Mais attention, énormément de personnes sont zéro déchet depuis déjà des années et elles ne le font pas pour être à la mode, mais bien pour obtenir un changement de vie durable et sain.

C'EST UN TRUC DE GONZESSE |

Alors oui je ne vais pas pratiquer la langue de bois, ce sont en majorité les femmes qui s’intéressent d’abord au zéro déchet dans un foyer, mais cela ne veut pas dire que les hommes ne font rien ! Bien au contraire, chacun y trouvant son intérêt, le zéro déchet est un truc d’être humain concerné par son avenir.

QUE VAIS-JE EN RETIRER COMME BÉNÉFICE ? |

Le mode de vie zéro déchet a des conséquences très positives sur différents aspects du quotidien et c’est sa force. Même après des années de pratique, je ne lui trouve toujours pas d’inconvénients qui soient de réels freins !

SEUL ON VA PLUS VITE |

Très rapidement vous aller commencer à apprécier cette nouvelle façon de consommer, beaucoup plus humaine. Prendre le temps de discuter avec l’épicier ou le fromager, à la place des rayons froids et anonymes des supermarchés, va vous enchanter. Une fois vos habitudes prises et votre changement amorcé, vous allez aussi gagner du tems et trouver votre vie bien plus facile à vivre. Votre esprit se sentira plus léger et votre vie sera mieux organisée.


Au fur et mesure, vous allez économiser de l’argent grâce à votre nouvelle façon de consommer et cela vous permettra d’utiliser ce petit pécule pour satisfaire des besoins non matériels : voyages, sorties restaurants… Enfin, à plus long terme, puisque vous consommerez des produits plus sain, votre santé vous remerciera sûrement : oins de petits rhumes, meilleur odorat…

MAIS ENSEMBLE ON VA PLUS LOIN |

Il est très important de trouver dans votre changement des bénéfices personnels, car c’est ce qui va maintenir votre motivation. Mais au final, le plus gros bénéfice va être collectif, car si on s’y met ensemble, c’est véritablement la planète qui s’en portera mieux, et à tous points de vue : air plus pur, eaux plus saines, terres moins polluées… Si on agit ensemble, chacun à son rythme avec son énergie, les bénéfices deviendront énormes !

LE ZÉRO DÉCHET REND IL PLUS HEUREUX ? |

La réponse est oui ! Selon une étude de l’ADEME publiée en 2017 et menée auprès de 12 foyers zéro déchet, la réduction des déchets n’entraine pas mécaniquement plus de bonheur, mais elle s’inscrit dans une démarche qui contribue au bien-être, quelle que soit l’appartenance sociale. Les actions permettant de limiter ses effets sur l’environnement procurent un sentiment de cohérence qui est positif. D’autre part, une façon de vivre plus simple, plus saine et souvent plus conviviable est souvent corrélée au bonheur, directement ou indirectement. Devenir consom’acteur ou consom’actrice a donc du bon !

FABRICATION | SAVON MAISON Pharma-GDD

Les composants pour faire son savon maison


Un savon maison se compose :

  

  • D’un ou plusieurs corps gras (huiles végétales, beurres végétaux, graisses animales, …) ;

  • De soude ;

  • D’eau (de préférence déminéralisée)


En option, vous pouvez ajouter :


  

  • Des huiles ou beurres additionnelles pour ajouter du surgraissage au savon ;

  • Des colorants minéraux ou végétaux ;

  • Des huiles essentielles pour ajouter des propriétés et des parfums à votre savon ;

  • Des exfoliants (du marc de café par exemple) ;

  • Des fleurs, des plantes ou algues séchées ;

  • Du lait pour un savon doux et crémeux ;


Les recettes de savon maison Pharma-GDD

Pour réaliser votre propre savon maison, Pharma-GDD vous livre trois de ses recettes : un savon classique et facilement personnalisable, un second nourrissant enrichi en lait de chèvre et un dernier exfoliant au marc de café et cacao.


La recette de savon maison « basique » :

Cette recette de savon maison facile permet d’obtenir un savon surgras à 8%.


Ingrédients :

  

  • 100g d’huile de coco

  • 100g de beurre de karité

  • 135g d’huile de colza

  • 45,5g de soude

  • 116,9g d’eau



1- Munissez-vous de gants, de lunettes de protection et d’un tablier pour vous protéger des éventuelles projections. Pour réaliser un savon, l’idéal est d’utiliser des récipients en verre.


2- Faites fondre le beurre de karité au bain-marie. Mélangez le beurre fondu aux huiles jusqu’à obtenir un mélange homogène.


3- En parallèle, dans un endroit bien ventilé, ajoutez délicatement la soude caustique à l’eau (attention à ne pas vous brûler).


4- Lorsque les deux préparations sont à température ambiante voire légèrement plus chaudes (35°C), ajoutez la lessive de soude aux corps gras (huiles et beurre).


5- Mixez le tout jusqu’à l’apparition de la trace (une texture légèrement épaisse). C’est à ce moment que vous pouvez ajouter les options (parfums, colorants, huiles additionnelles, …).


6- Versez ensuite le mélange dans un moule. Couvrez-le grâce à du cellophane pour que votre pâte à savon ne soit pas au contact de l’air.


7- Après 48H, démoulez votre savon. Découpez-le si nécessaire pour que ses contours soient plus nets.

8- Laissez votre savon curer durant au minimum 6 semaines.


9- Avant sa première utilisation, vérifiez l’acidité ou la basicité de votre savon maison grâce à un papier pH.


  

FABRICATION | SAVON MAISON NOURISSANT

La recette de savon maison « nourrissante » :

Cette recette de savon maison permet d’obtenir un savon au lait de chèvre très nourrissant, surgras à 9% :


Ingrédients :

  

  • 250 g d’huile de coco

  • 250 g de beurre de karité

  • 250 g d’huile de tournesol

  • 250 g d’huile de colza

  • 136 g de soude

  • 180 g d’eau

  • 150 g de lait de chèvre

  • 50 g d’huile de sésame



1- Réalisez votre pâte à savon avec les huiles de coco, tournesol et colza, le beurre de karité, la soude et l’eau comme expliqué dans la recette précédente.


2- Lors du mélange des préparations (huiles/beurres et eau/soude), ajoutez le lait de chèvre.


3- Au moment de la trace, ajoutez l’huile de sésame. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte à savon homogène.


4- Votre savon est prêt à être moulé, puis curé durant 6 semaines.

CONSERVATION | SAVON MAISON

Votre savon maison se conservera longtemps et en bon état à condition qu’il soit placé dans un endroit sec à l’abri de l’humidité. En attendant sa première utilisation, vous pouvez le conserver dans votre armoire : vos vêtements seront ainsi légèrement parfumés.


Dans votre douche, suspendez-le à une cordelette pour qu’il sèche bien entre chaque utilisation.


Pour transporter votre savon, l’idéal est d’investir dans une boîte avec des petits trous pour éviter la macération.


Vous savez désormais tout sur les secrets de fabrication du savon maison. Si vous réalisez une de nos recettes, n’hésitez pas à nous partager votre avis en commentaire ou sur les réseaux sociaux.