FICHES DESSINS ANIMÉS | Terra REPORTER
Albator 1978 | Terra REPORTER

Albator, le corsaire de l'espace ou Albator 78 est une série télévisée de science-fiction d'animation japonaise en 42 épisodes de 24 minutes, créée par Toei Animation d'après le manga de Leiji Matsumoto et diffusée entre le 14 mars 1978 et le 13 février 1979 sur TV Asahi. Au Québec, la série a été diffusée à partir du 22 septembre 1979 à la Télévision de Radio-Canada, et en France, à partir du 7 janvier 1980 sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2.

14

MARS

1978

  

ALBATOR 1978 : DEUXIÈME PARTIE 

L’arrivée de ce corsaire de l’espace était programmée pour la rentrée de l’année 1979. Même Masporo affichait déjà sa panoplie parmi les produits phares dans ses publicités presse. Mais lors de la programmation d’inédits de Goldorak ont décalé la diffusion de son successeur. C’est de cette manière que le héros encapé est présenté. On parle même de remplacement. A dire vrai, cette série s’inscrit plus dans une continuité de « vague des héros de l’espace » initiée par le formidable robot des temps nouveaux. C’est d’ailleur encore à Michel GATINEAU que l’on confie l’adaptation. Mais, contatant pour être  que la thématique était plus subtile et moins spectaculaire que celle de son prédécesseur, le vocabulaire qu’il développe (Aviscoupe, Stellarpon, etc.) y est moins riche.


Pour sa venue en France, on demande à notre capitaine de changer de nom. Non pas qu’il faille absolument le franciser, mais lorsqu’il est présenté aux responsable d’Antenne 2, on estime que « Captain Harlock » est beaucoup trop proche du « Capitaine Haddock ». On va jusqu’à trouver des similitudes dans les couleurs de leurs tenues. Certes, les deux semblent avoir une affection pour les cols montants bleus et le noir. Mais leurs points communs, si l’on peut les qualifier ainsi, s’arrêtent là. Pourtant, Antenne 2 insiste : pas question de prendre le moindre risque avec les ayants droits de Tintin. Heureusement que Jacques TREMOLIN officie sur la chaine d’en face, sinon on lui demanderait certainement à lui aussi de cesser de marier col roulé bleu et veste en velours noir… Impensable !


Quoi qu’il en soit, « Albator » a été trouvé. Sur l’origine du nom, les versions divergent : selon Eric Charden (auteur compositeur interpréte du générique) il en est l’auteur. Il se serait inspiré du terme Albatros et du nom d’un joueur de rugby, Jean-Claude Ballatore, et aurait associé les deux. Jacques CANESTRIER et Bruno-René HUCHEZ évoquent quant à eux une simple variation d’Albatros. De toute façon, ce genre d’adaptation n’est jamais du gout des ayants droits nippons, dans la mesure où la gestion des droits s’en trouve complexifiée, notemment pour ceux dits dérivés. Mais pour les spectateurs que nous sommes, il nous permet de mieux approprier le personnage et de l’intégrer à notre propre culture populaire.


Albator, le corsaire de l’espace arrive donc dans récré A2 le 7 Janvier 1980. C’est Billy « Samsong » Nencioli qui le présente alors, en bricolant ses manches à balai avec talent afin d’en tirer un jeu d’échecs. Il nous promet un feuilleton extraordinaire : c’est peu dire. Tout dans cette œuvre nous semble original : loin de la beauté froide d’un Actarus, son héros est borgne et balafré, sacape usée par les combats. Seul dans sa cabine, il s’adonne à la boisson (du vin rouge, comme papa), au côté de sa muse Clio, harpiste accomplie. En révolute contre le pouvoir (unique) en place, au-delà du « coursaire » qu’il est, il à tout d’un anarchiste. C’est tout de même osé, comme modèle. Mais en définitive, avant Stéphane Hessel, on nous faire comprendre que nous avons le droit de nous indigner et le pouvoir d’agir. Albator défend donc des idéaux et la préservation de la planète Terre, mais ne trouvant pour ainsi dire aucun allié : les hommes n’ont plus vraiment besoin de travailler et sont rivés devant leur écran ou s’adonnent quasi exclusivement à leurs loisirs. Pire, un chef militaire, Vilak, est obsédé à l’idée de capturer ce maudit capitaine. L’être le plus cher de ce dernier ? Un enfant aux cheveux bleus, la petite Stellie, fille de son meilleur ami décédé, Toshiro, avec laquelle il partage une passion pour… l’ocarina.


Albator, le corsaire de l’espace est l’œuvre  principale du mangaka Leiji Matsumoto. On peu même dire que c’est sa vie. Il a créé tout un univers, qu’il accorde selon ses envies et ses gouts, sans pour autant chercher à établir une continuité. Son « Captain Harlock » fait souvent des apparitions dans les autres séries de son papa, mais il ne s’agit pas à chaque fois du même personnage. On peu faire un parallèle avec le super-héros Batman, dont plusieurs versions existent, dans des univers différents. D’ailleurs le comédien prêtant sa voix à Albator n’est quatre que Richard Darbois, qui prête bien plus tard sa voix à Batman dans la série animée en 1992. Mais son timbre a quelque peu changé avec les années. Etonnamment, nous n’avons le droit qu’à une unique rediffusion de la série dans Récré A2, en 198, juste après que le « dernier » épisode a été diffusé le 22 décembre 1980. Ce n’est pas la véritable conclusion de la saga, il reste en fait encore trois épisodes, mais le programme à semble-t-il été vendu comme composé de trois fois treize épisodes… Il faut attendre la tout fin des années 1992 pour décrouvrir la conclusion, doublée our l’occasion de la sortie en vidéo des aventures de l’équipage d’Atlantis.

Les Sylvidres, avec à leur tête la reine Sylvidra était d’autant plus redoutables qu’elle étaient d’une beauté envoûtante. L’une d’elles arriva même en se déguisant, à se faire recueillir au sein de l’Atlantis. Mais Clio, grâce à son sisième sens féminin, savait les détecter lorsque même Albator était aveuglé… Les Sylvidres avaient aussi cette particularité effrayante, quand elles mouraient, de brûler comme du papier dans de grands cris… On découvrira que les Sylvidres venaient de Venus, planète de l’amour et étoile du Berger. Et dire que les humaines n’étaient devenus que des brebis au service des Sylvidres…

Akira Matsumoto naît le 25 janvier 1938 à Kurume, sur l'île de Kyūshū. Il est le fils d'un officier du service aérien de l'Armée impériale japonaise. Son premier contact avec l'univers du dessin sera la découverte des mangas de Osamu Tezuka et les dessins animés du studio de Walt Disney. Rapidement, dès l'âge de neuf ans, il va s'initier au dessin et réaliser ses premières bandes dessinées, avec le pirate Bokenki.



En 1953, alors qu'il a 15 ans, il remporte un concours du magazine Manga Shônen avec son véritable premier manga, Mitsubachi no Bôken (Les Aventures d'une Abeille) qui est publié dès l'année suivante ; il est alors repéré par Osamu Tezuka et deviendra son assistant.



En 1956, il rencontre le mangaka Tetsuya Chiba avec lequel il devient ami. En 1957, alors qu'il sort du lycée, il va vivre à Tōkyō et s'installe à dans le quartier de Bunkyô à proximité du quartier de Shinjuku. Il y va davantage pour gagner sa vie que par inspiration. Il réalise de nombreux shōjo manga, des bandes dessinées à l'eau de rose plutôt destinés aux jeunes filles qu'il publie dans les revues Shôji et Shôji Club, dont notamment Ganjisu no Me et Wakare no Waltz en 1957, Gin no Tani no Maria en 1958, Mizu no Okâsan et Leclaire Kyôdai no Tabi en 1959. Il commence à s'orienter vers le shonen avec son premier western en 1960, Laramee Tokujô, dont le succès lui permet d'être publié pendant deux ans.



En 1961, il épouse Miyako Maki, une mangaka qui dessine aussi des manga shōjo. Il publie des récits de guerre (Jungle X, Zero Pilot, Black Zero et The World War 3 : The End), des récits de SF (Planet R, Metropolis Zero, Shounen Plasma Sentai et Denkou Ozma) et des aventures de cowboys (5 Giants from Texas) ou de ninja (Ninpou).



En 1965, pour symboliser ses changements d'orientation artistique, il décide de se faire appeler Reiji (retranscrit officiellement en Leiji) qui signifie "guerrier zéro". Trois ans plus tard, il crée sa première œuvre de science-fiction, Sexaroïd, dont le titre évocateur lui permet de se faire connaître par un public assez large.



C'est en 1972 qu'il remporte le Prix du manga Kōdansha catégorie des mangas pour enfant, pour Otoko oidon (男おいどん?, Je suis un garçon). Ce manga lance sa carrière dans le shōnen manga. Sa production ensuite s'intensifie, il publie désormais de nombreux shōnen manga au travers trois thèmes de prédilection : la science-fiction (avec Galaxy Express 999, Albator ou encore Yamato), le western (Gun Frontier) ou encore la guerre (The Cockpit ou Battlefield Manga). Bien que n'ayant pas au départ de lien entre elles, Leiji s'amuse à faire se croiser certains personnages ou utilise d'autres, comme Albator, qui deviennent récurrent dans ses œuvres. Le succès est au rendez-vous et ses mangas sont adaptés en anime auxquels il participe souvent comme consultant ou producteur artistique. Matsumoto engagera de nombreux assistants pour l'aide dans sa tâche de mangaka. Parmi eux, on peut citer Shun Akana, Akira Hio, Senno Knife, Kazauki Koizumi ou encore Kaoru Shintani.



Fin des années 1980, Leiji Matsumoto se fait plus discret. Il faut attendre une dizaine d'années pour le voir réapparaître, d'abord de façon ponctuelle avec des mangas comme Kagerô no monshô ou Case Hard. En 1992, il entreprend d'adapter l'opéra de Richard Wagner, L'Anneau du Nibelung dans l'univers d'Albator, qui sera le premier manga publié sur Internet. Dans ce manga, Matsumoto se fixe un double objectif : rendre hommage à Wagner et donner des réponses aux nombreuses incohérences dues aux multiples interconnexions entre ses œuvres. Il en sera de même pour le second voyage du Galaxy Express 999, qui est publié dès 1996, ainsi que certains anime tel que Maetel Legend. De nouvelles adaptations animées font leur apparition et Matsumoto participe aussi au projet de Daft Punk et crée un moyen métrage d'animation qui servira de support vidéo aux titres de l'album Discovery. À 70 ans passés, Leiji Matsumoto continue d'enrichir son univers au travers d'anime ou de manga aussi riches que philosophiques.



Il est présent en 2013 au 40e Festival d'Angoulême11 à l'occasion de ses 60 ans de carrières.

  

1             Le Pavillon noir                (Le drapeau pirate flottant dans l'espace) Première diffusion japonaise : 14 mars 1978

29801, Albator revient sur Terre. Un vaisseau terrien, le spaciocargo BB7, fait obstacle à l'Arcadia. Ils hissent le drapeau blanc pour piéger les pirates mais ces derniers ne sont pas dupes. Le BB7 est mis hors d'état de nuire et abordé. Vilak, le chef de la police, en informe le premier ministre qui préfère regarder le tiercé que de s'occuper de cette affaire. Un scientifique et son fils découvrent qu'une sphère s'approche de la Terre. Vilak décide d'attendre Albator au pensionnat où se trouve Stellie. Albator a promis à son vieil ami, le père de Stellie, de prendre soins d'elle. Il vient lui rendre visite pour son anniversaire et lui offre un ocarina. Ils vont ensuite se recueillir sur la tombe du père de Stellie2. Vilak vient arrêter Albator qui ne manifeste aucune opposition. Il s’apprête à être exécuté sur la place publique mais l'Atlantis lui vient en aide. Alors qu'ils quittent la Terre, les pirates repèrent une sphère qui se dirige sur Terre.


2             L'Escadrille du néant

(Message de l'inconnu) Première diffusion japonaise : 21 mars 1978

Un spatiocarger est attaqué par les sylvidres. Cette attaque est attribuée à Albator. La sphère continue sa course vers la Terre. La directrice du pensionnat fait pression sur Stellie pour qu'elle écrive à Albator. Elle lui inflige même une punition. Le docteur Valente vient avertir le premier ministre de la menace de la sphère. Albator vient compléter sa théorie. Les sylvidres conduisent cette sphère car elles comptent envahir la Terre. Face à l'incrédulité du premier ministre, Albator décide d'aller attaquer la sphère sylvidre, mais en vain, elle s'écrase finalement sur Terre.


3             Les Torches embrasées               

(La Femme qui brûlait comme du papier) Première diffusion japonaise : 28 mars 1978

Kusuku, Ramis et son père, le docteur Valente, étudient la sphère. Le docteur Valente va à l'observatoire faire part de ses trouvailles. Il est assassiné par une sylvidre. Ramis le trouve mort. Un homme arrive ensuite et lui demande les enregistrements de son père. Il propose à Ramis d'aller le retrouver au statioport s'il veut savoir qui il est. Il voit atterrir l'Atlantis. Albator l'invite à monter. Ramis visite le vaisseau et rencontre Nausicaa, Alfred et Clio.


4             Sous la bannière de la liberté    

(Sous la bannière de la liberté) Première diffusion japonaise : 11 avril 1978

Kusuke décrypte les inscriptions de la sphère noire. Il est tué peu de temps après. Ramis est capturé par Vilak mais s'échappe et rejoint l'Arcadia.


5 - Le baptême du néant

Ramis Valente, qui a rejoint l'équipage de l'Atlantis, a du mal à comprendre les réactions du capitaine Albator. Les rapports entre les deux hommes sont ainsi très inamicaux. Albator révèle à Ramis que c'est son meilleur ami qui a construit l'Atlantis. Un combat entre l'Atlantis et les Sylvidres a lieu dans l'espace. Une Sylvidre est faite prisonnière. Avant de s'auto-détruire, elle annonce l'invasion imminente de la Terre par ses sœurs, et l'arrivée de la reine Sylvidra...


6 - Le repaire

Albator stocke le blé qu'il vole aux spaciocargirs Terriens sur une station spatiale, le repaire de la vache grasse. Les habitants de la Terre gaspillent tout, et Albator tente de faire des réserves pour eux, au cas ou... Il décide de passer à l'offensive contre les Sylvidres. Cependant, la reine Sylvidra vient le combattre jusque dans ses rêves...


7 - Le tombeau englouti

Dans le triangle des Bermudes, seul endroit de la Terre où il reste une mer, l'Atlantis est attiré par une gigantesque pyramide sous-marine. Albator découvre une Sylvidre qui repose en son centre, sans doute depuis fort longtemps. Il décide de partir combattre les envahisseurs, car il est persuadé de la gravité de la situation. Il souhaite revoir Stellie, mais Vilak n'est pas loin...


8 - L'armada royale

Albator et ses compagnons découvrent que la pyramide sous-marine et que la sphère noire émettent des signaux en direction de l'armada royale des Sylvidres. Le capitaine décide de partir affronter l'envahisseur, alors même qu'une Sylvidre lui a déconseillé de le faire...


9 - Les humanoïdes végétales

Sur l'Atlantis, le docteur Zéro découvre que les Sylvidres sont des plantes, et que de la sève coule dans leurs veines. Les Sylvidres sont présentes sur Terre depuis très longtemps, et se retrouvent dans beaucoup de forêts. Albator souhaite récupérer l'urne sacrée et envoie Ramis et Nausica s'en emparer au musée. Mais les Sylvidres sont aussi là...


10 - La planète de l'amour

L'Atlantis est attaqué par un vaisseau Sylvidre. Durant le combat, Ramis est fasciné par la beauté des envahisseurs, et rate sa mission. Ayant détruit le vaisseau ennemi, l'Atlantis récupère des débris du navire et les analyse. Les métaux utilisés proviennent de la planète Vénus. C'est donc là que part l'Atlantis dans l'espoir d'y découvrir une base Sylvidre...


11 - Les naufrageuses d'âmes

L'Atlantis, sur sa route pour la planète Vénus, rencontre un vaisseau Sylvidre complètement détruit par une pluie de météorite. A son bord, Ramis et Alfred découvre une Sylvidre encore en vie. Il la ramène à bord de l'Atlantis. Albator confie la garde de celle-ci à Ramis, mais elle le trompe et parvient à s'enfuir. Ramis lui a beaucoup parlé de l'Atlantis, y compris son fonctionnement...


12 - Le complexe d'Œdipe

Ramis passe ses journées dans le simulateur de combat de l'Atlantis afin d'être prêt à combattre les Sylvidres la prochaine fois. En effet, celles-ci se servent de l'image de sa mère, pour le tromper. En arrivant sur Vénus, l'Atlantis découvre une base Sylvidre qui n'est autre qu'un énorme vaisseau de guerre. Le combat s'engage. Ramis se trouve de nouveau confronté à Erosa qui tente de le manipuler une fois encore...


13 - Une micro-poussière de temps

L'Atlantis doit se battre avec un vaisseau fantôme qui provient d'un cimetière marin, quelque part sur Terre. Après l'avoir détruit, Albator découvre un monde souterrain dirigé par une Sylvidre. Dans ce monde, une journée dure un siècle. Si Albator et ses compagnons ne réagissent pas rapidement, les Sylvidres pourraient bien diriger la Terre à leur sortie de ce monde. Mais heureusement, le fantastique Atlantis est là...


14 - Le piège des sables

Vilak a emmené Stellie dans le désert Egyptien. Il se rend près des pyramides et du Sphinx. Albator doit retrouver Vilak à cheval à travers le désert, tandis que l'Atlantis a ordre de stationner au fond d'une crevasse. Quel terrible traquenard a préparé Vilak ? Albator retrouvera t'il Stellie ? L'Atlantis échappera t'il à la terrible menace qui pèse sur lui ?


15 - L'amour défendu

Une aurore boréale suspecte incite l'Atlantis à se rendre au Pole Nord. Là, pris dans un brouillard artificiel, Albator et Clio sont séparés l'un de l'autre. Albator qui a été capturé par une Sylvidre doit mourir. C'est la mission de la Sylvidre. Cependant, celle-ci ne peut pas se résigner à le tuer. Elle est amoureuse d'Albator et souhaite le garder auprès d'elle pour toujours...


16 - L'îlot sacré

Nausica se rend sur la tombe de ses parents pour se recueillir. Elle y rencontre Roger, son ancien ami et amant. Ils devaient se marier un jour. Roger habite avec sa sœur Sylvie la maison des parents de Nausica. Cette dernière est très troublée et ne voit pas la machination qui se trame derrière son dos. Heureusement, Clio est là pour la guider...


17 - Quand la mort tient la barre

L'Atlantis recueille une bouteille flottant dans l'espace qui contient un SOS. Il s'agit d'un message envoyé par le capitaine Tornadéo, une vielle connaissance d'Albator. Persuadé d'arrivé trop tard, Albator décide néanmoins de tenter d'aller à la rescousse du malheureux et son équipage. En effet, Marisse, l'un des membres de l'équipage de l'Atlantis a autrefois servit sous les ordres de Tornadéo...


18 - L'ombre du souvenir

Marisse, dont la fille a été autrefois enlevé par les Sylvidres, est persuadé de l'avoir retrouvé. Les membres de l'équipage tentent de le dissuader que sa fille n'est autre qu'une Sylvidre et qu'elle est malfaisante. Mais lui pense différemment, et veut à tout prix, la retrouver. Cependant, la conception d'un enfant est-elle possible entre un homme et une Sylvidre ?


19 - Le traquenard de la Reine

La Reine Sylvidra veut absolument découvrir qui est le 42ème homme de l'Atlantis. En effet, lorsque l'Atlantis quitta le monde sous-marin, alors que tout l'équipage dormait, qui manœuvrait le vaisseau? Dans la nébuleuse de l'Hippocampe, le navire est prit dans un orage magnétique. La Reine Sylvidra propose une trêve à Albator, voir même une union des forces, mais ce dernier refuse. Le combat ne fait que commencer...


20 - La planète des fleurs sauvages

L'Atlantis passe près de la planète natale de Clio, la planète Jura. Il s'agissait d'un monde de paix et de beauté, avant qu'une guerre nucléaire ne dévaste tout. Après la guerre, les plantes de la planète ont énormément grossi et ont tout détruit, y compris toute vie humaine. Albator permet à Clio de refouler le sol de la planète, où tout à l'air d'être redevenu normal. Cependant, les Sylvidres ne sont pas loin. Et les Sylvidres ont beau ressembler à de magnifiques plantes, elles n'en sont pas moins redoutables que des épines de roses...


21 - Le testament

L'Atlantis est envahi par de mystérieux suicidaires, tandis que le vaisseau traverse une pluie de météorites. Le capitaine Torus est fait prisonnier par Albator. Torus révèle alors que les Sylvidres ont capturé toutes leurs femmes et enfants, menaçant de les supprimer s'ils n'accomplissaient cette mission qui est de tuer Albator. Torus donne de précieux renseignements sur l'armada de la Reine, avant de partir combattre seul, un gigantesque vaisseau Sylvidre. Son honneur est sauf. Albator le dira à ses enfants, il l'a juré au capitaine...


22 - La planète du néant

La reine Sylvidra envoie une nouvelle sphère noire, identique à celle de la Terre en direction de Mars. En analysant la provenance de la sphère, Albator entraîne son équipage dans une zone de trous noirs, et l’Atlantis se trouve prisonnier de la planète du néant : la tombe de l’espace. La reine Sylvidra profite de l’immobilité de l’Atlantis pour l’attaquer. Mais au moment ou les Sylvidres attaquent, le vaisseau d’Albator est libéré de l’attraction de la planète du néant…


23 - Presque traître malgré lui

Au cours d’une attaque de l’Atlantis contre la flotte des Sylvidres, Alfred, le Capitaine en second de l’Atlantis est fait prisonnier par une Sylvidre. Il est amené sur un gigantesque vaisseau des humanoïdes, qui tentent de le corrompre en utilisation sa faiblesse pour les maquettes...


24 - L’étoile filante de l’amour

Un petit vaisseau fuit l’armada de la reine Sylvidra. A son bord, deux fugitifs, Tolus et Rubia. Ils sont amenés à bord de l’Atlantis qui les recueille. Albator apprend que Tolus n’est autre que le fils de Torus, avec lequel le capitaine a déjà combattu les Sylvidres. Rubia est une Sylvidre et elle aime Tolus. Leur vaisseau s’appelle l’étoile filante. Sylvidra montre à Tolus qu’elle torture sa mère afin de ramener les fugitifs. Tolus et Rubia quittent l’Atlantis et se lancent à l’attaque de vaisseaux Sylvidres, tout comme Torus l’avait fait avant eux…


25 - La chat perdu

La mort de Rubia et Tolus a jeté un chagrin immense parmi l’équipage de l’Atlantis, qui a désormais encore plus de raisons et de foi pour combattre l’ennemi. Le docteur Zéro veut lui même participer à un raid afin de donner une leçon aux Sylvidres et venger ainsi la mort de leurs amis. Le docteur part en ayant confié son chat à la cuisinière. Mais dans l’appareil de chasse, le docteur apprend que le chat a disparu…


26 - Le voyage du retour

Les mots gravés sur la sphère noire envoyée sur Terre disent ceci : « Ici, ont vécu les Sylvidres et ici, elles reviendront ». La Reine Sylvidra dévoile à Albator que si son vaisseau a jusqu’à ce jour, toujours été épargné dans les batailles, c’est uniquement par sa volonté. Elle a en effet besoin de donner une raison de se battre à son peuple. Des tensions de plus fréquentes se créent au sein de l’Armada, et les civils, utilisés en tant que bouclier, fuient la tyrannie de la Reine…


27 - Le pouvoir de l’Atlantis

Vilak appelle Albator. La Reine Sylvidra a fait kidnapper Stellie, le point faible d’Albator. Sylvidra avait envoyé des espions sur Terre afin de découvrir pourquoi ce dernier se battait pour un peuple qui n’en valait pas la peine, et qui l’avait condamné à mort. Tandis que Vilak comprend enfin que les Sylvidres ne sont pas l’invention d’Albator, il décide de se battre seul, puisque sur Terre, personne ne veut l’écouter. Sylvidra annonce à Albator que Stellie est retenue prisonnière dans la nébuleuse d’Ulysse. La capitaine de l’Atlantis ne sachant quoi décider, il laisse à son vaisseau la liberté de prendre la décision…


28 - Aux confins de la nébuleuse

L’Atlantis fait route vers la Nébuleuse d’Ulysse qui comporte 7 planètes. La reine Sylvidra a sans doute cachée Stellie sur l’une d’entre elles. Albator décide de visiter la planète des humains. Cette planète ressemble à la Terre. Albator retrouve le Docteur Heinz, qui est un vieil ami. Albator et ses amis patrouillent la planète à la recherche de Stellie, en vain. Puis l’Atlantis est "enchaîné" par une force magnétique puissante au fond de la mer, tandis qu’un gigantesque raz de marée s’apprête à détruire la planète…


29 - La bataille de la planète de l’arc-en-ciel

Ramis est entraîné dans un piège tendu par les Sylvidres, et atterrit sur la planète de l’Arc-en-ciel. Sur cette planète, il découvre des civils Sylvidres qui ont fui la tyrannie de la Reine. Une petite fille le convainc de la sincérité des civils et ramis accède à la demande de l’une d’elle qui est de voir Albator. Mais bien vite, Ramis se rend compte de son erreur et qu’il a attiré son capitaine dans un piège…


30 - Mon ami d’enfance

Le vaisseau d’Albator a besoin de nombreuses réparations et se réfugie dans l’îlot de l’Ombre Morte, construit, tout comme l’Atlantis, par son ami d’enfance: Tochiro. En trouvant la paire de lunettes cassée de Tochiro, Albator se souvient de leur combat commun, de leur étonnante rencontre avec Emeraldas, qui tomba amoureuse de Tochiro...


31 - La construction de l’Atlantis

Tandis que l’Atlantis est toujours en réparation sur l’îlot de l’Ombre Morte, Albator se remémore les jours passés auprès de Tochiro, d’Emeraldas et de Stellie encore bébé. C’est sur l’étoile de la Combination que le grand départ de l’Atlantis a lieu. L’Atlantis les sauve tous de la destruction de la planète. A bord du vaisseau, peu après son décollage, Tochiro s’effondre. Il fait promettre à Emeraldas et Albator que Stellie soit élevée sur Terre et non dans l’espace…


32 - Le piège de la planète des tempêtes

Une avant garde des Sylvidres a été envoyé vers la Terre afin de commencer la conquête. Sylvidra sait qu’Albator ne retournera pas sur Terre tant qu’elle tiendra Stellie en otage. En fait, la reine se trompe, Albator ne sait que faire. La Terre est aussi importante à ses yeux que l’enfant. Albator et l’Atlantis sont les seuls à percevoir le son de l’ocarina de Stellie. Le vaisseau se dirige automatiquement sur l’endroit où se trouve l’enfant. Albator espère que les Sylvidres n’enlèveront pas l’instrument à la petite…


33 - Le sacrifice d’un homme

Toujours dans la nébuleuse d’Ulysse, à la quête de Stellie, l’Atlantis poursuit sa route. L’avant-garde de l’Armada Royale détachée vers la Terre s’en rapproche dangereusement, détruisant tout ce qu’elle rencontre, satellites artificiels, bases, vaisseaux cargos… Sur Terre, Vilak rencontre Obara, ancien commandant déchu des forces Terriennes. Il est le seul à foncer en direction de l’Armada Royale lorsque Vilak lui apprend que les Sylvidres sont prêtes à passer à l’attaque. L’Atlantis entre en communication avec Obara…


34 - Le sauvetage

L’Atlantis arrive en vue des planètes « Les Jumelles ». Mais alors qu’il passe entre les deux planètes, il est immobilisé par une attraction d’une force peu commune. Il essaie de se dégager mais rien n’y fait. Les Sylvidres qui sont derrière ce piège en profitent pour passer à l’attaque. L’Atlantis parvient néanmoins à s’échapper, et Albator retrouve enfin Stellie. L’enfant est cependant traumatisée par le séjour chez les Sylvidres.


35 - La mystérieuse évasion

Vilak est arrêté par les forces de police Terriennes alors qu’une bombe visant le 1er ministre explose dans sa voiture. Il s’agit en fait de Yasmine, la secrétaire du 1er ministre, qui a manigancé le coup et fait prendre Vilak. Elle le fait néanmoins évader de la prison où il est retenu prisonnier. Albator qui ramène Stellie sur Terre se voit confier la garde de Yasmine. Cette dernière est très heureuse de se trouver sur l’Atlantis…


36 - Le loup dans la bergerie

Yasmine, qui n’est en fait qu’une Sylvidre, transmet des informations à la Reine Sylvidra. Clio met en garde Albator de ses doutes à propos de la jeune femme. Albator nargue la Reine Sylvidra en parlant à Yasmine. La Reine, quelque peu excédée de l’audace d’Albator ordonne à ses troupes d’attaquer l’Atlantis. Sylvidra comprend enfin qui est le 42ème homme de l’équipage de l’Atlantis, et se rend compte que l’Atlantis sera dur à abattre…


37 - Le sacrifice

Albator demande à Jasmine de quitter l’Atlantis, puisqu’il sait que la jeune femme est une Sylvidre. Mais dès qu’elle a quitté le vaisseau d’Albator, des vaisseaux Sylvidres l’attaquent. Albator décide de la protéger et ordonne que l’Atlantis vole à son secours. Elle est recueillie à bord de l’Atlantis une nouvelle fois, mais Albator ne joue t’il pas avec le feu…


38 - Le départ pour la mort

L’avant-garde des Sylvidres est arrivée sur Terre, et cette dernière commence à répandre la terreur et la destruction. Vilak propose à Albator de placer Stellie dans un endroit sûr afin de la protéger. En Afrique, Albator conduit Stellie devant l’ordinateur de l’Atlantis. Il lui dévoile que l’âme de son père habite la gigantesque machine, qui est le cœur névralgique du vaisseau…


39 - La revanche de Vilak

L’Atlantis est repartit pour l’espace mener le denier combat contre l’Armada Royal de la Reine Sylvidra. Albator attire les vaisseaux Sylvidres dans une zone de fortes turbulences, dues à l’activité peu ordinaire du soleil. De nombreux vaisseaux Sylvidres sont détruits, pourtant, des centaines de guerriers investissent l’Atlantis et se préparent à détruire le grand ordinateur du vaisseau. Vilak se sacrifie afin qu’Albert et Ramis puissent gagner la salle de l’ordinateur…


40 - Et les anges se mirent à chanter

Les Sylvidres attaquent maintes fois et de bien basses manières. Elles se servent d’un faux vaisseau hôpital pour attaquer l’Atlantis ou se protègent derrière des vaisseaux civils. Elles attaquent encore alors que l’Atlantis est immobilisé, en train d’aider les civils. Après avoir détruit bon nombre de bâtiments Sylvidre, l’Atlantis arrive en vue de l’énorme vaisseau de la Reine Sylvidra…


41 - Albator contre Sylvidra, le duel à mort

Albator contre la Reine : le duel à mort. Après une attaque suicide des minis-vaisseaux des Sylvidres, c’est au tour d’un des gigantesques Destructeurs de se lancer contre l’Atlantis. Mais il échoue et l’Atlantis le détruit. Le vaisseau d’Albator est néanmoins très endommagé. Albator décide de coller le vaisseau de la Reine et pénètre à l’intérieur de celui-ci avec les Aviscoops. Albator va enfin se battre contre la Reine Sylvidra.


42 - Adieu le hors-la-loi de l'espace

« J’accepte de partir ». Telles furent les dernières paroles de la Reine Sylvidra à Albator lors de sa capitulation. Les Sylvidres ont perdu. La reine quitte la galaxie et laisse la Terre aux humains. Mais de retour sur Terre, l’accueil pour Albator et ses compagnons n’est pas ce qu’ils imaginaient. Ce sont les chars d’assaut qui les réceptionnent à l’aéroport, et non pas des foules en délires. Le 1er Ministre demande à Albator et ses hommes de quitter la Terre pour de bon, et de pas revenir. La neige se met à tomber sur la ville. La sphère noire - dont les inscriptions : « Ici ont vécu les Sylvidres et ici, elles reviendront » et « La Terre sera la seconde patrie des Sylvidres », semblent narguer les humains -, émet des rayons. Les Sylvidres qui sont encore sur Terre passent à l’attaque. Les Destructeurs détruisent tout sur leur passage. Le 1er Ministre supplie Albator d’intervenir…