FICHES DESSINS ANIMÉS | Terra REPORTER
Candy Candy | Terra REPORTER
Vic le Viking | Terra REPORTER

Candy Candy est un manga créé par Yumiko Igarashi et Kyoko Mizuki ayant pour héroïne Candice White Ardley. Il est prépublié entre 1975 et 1979 et compte un total de neuf volumes. Il est adapté par Toei Animation en série télévisée d’animation diffusée entre 1976 et 1979 et comprenant 115 épisodes de 26 minutes. En France, Candy Candy est surtout connue grâce à la série d’animation, diffusée sous le titre Candy à la télévision à partir du 18 septembre 1978 sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2. Depuis, la série a été rediffusée sur de nombreuses chaînes. Sous une forme papier, l’histoire a été partiellement déclinée par le magazine Télé Guide dès 1977 en bande dessinée avant que le manga original ne soit finalement publié en mars 1993 par les Presses de la Cité. Au Québec, elle a été diffusée à partir du 23 septembre 1978 à la Télévision de Radio-Canada.Le manga a remporté le Prix du manga Kōdansha en 1977 dans la catégorie « Shōjo », à égalité avec Marc et Marie de Waki Yamato.

18 SEPTEMBRE

1978

Pour la première fois dans un dessin animé, nous pouvions suivre les aventures d’une héroïne de sa naissance à l’âge adulte dans tous les aspects de sa vie quotidienne. L’intrigue était fouillée et palpitante, les personnages attachants et profonds, leurs destins tragiques.


Toute une génération s’est identifiée à Candy en pleurant à chaudes larmes à chaque nouveau revers de fortune de la blondinette, qui avait elle aussi la larme facile et grimpait dans les arbres en serrant fort son Capucin dans ses bras, pour chasser la tristesse.


Nous rentrions tous les soirs en nous dépêchant pour ne pas rater un épisode. La « suprématie » de Candy sur toutes les autres séries romantiques (Shôjo) fut totale pendant une bonne dizaine d’années.

VIC LE VIKING

CANDY - CANDY : DEUXIÈME PARTIE 

Recueillie bébé dans la neige, Candy est élevée dans l’orphelinat de la douce Mademoiselle Pony et de la Sœur Maria, aux Etats-Unis, vers la fin du XIXe siècle. Annie, sa meilleure amie, et elle, décident de ne pas être adoptées afin d’éviter d’être séparées, mais, hélas, Annie rejoint une riche famille. A seulement 6 ans, Candy a déjà le cœur brisé…


Elle sera consolée par un mystérieux et providentiel prince des collines qui joue de la cornemuse. Elle ne le rencontre qu’une fois, mais il restera une figure fantasmatique.


Candy sait déjà se forger du courage et de la joie, quelle que soit l’adversité. Fidèle, sentimentale, généreuse, toujours droite dans ses petites bottes rouges, Candy s’avère aussi malicieuse, intrépide, presque sauvage quand elle grimpe aux arbres pour rêvasser loin du tumulte des adultes…


Candy finit par quitter la maison Pony à son tour et intègre la famille Legrand, grande tribu dirigée par un mystérieux Oncle William, que l’on ne voit jamais. De fait, c’est le revêche tante Elroy qui décide de tout et elle déteste Candy d’emblée.


Martyrisée aussi par les horribles enfants gâtés de la famille, Lisa et Daniel, Candy devient une sorte de domestique et de palefrenière.


Elle peut aussi compter, heureusement, su la présence indéfectible de son petit Capucin (son raton laveur), sur l’amitié de Monsieur Albert, mais aussi de jeunes et charmants cousins : les frères Alistair et Archibald, et le bel Anthony qui lui rappel tant son prince des collines…


Puis un nouveau drame arrive : Anthony meurt dans une chute de cheval. Dans les grandes envolées lyriques, Candy, cheveux aux vents, pluie battante au soleil couchant, ne cesse de penser aux bonheurs enfuis…


Candy retourne à la maison de Mademoiselle Pony, puis elle est envoyée au collège Saint-Paul, à Londres, où elle retrouve ses cousins Alistair et Archibald, mais aussi les odieux Daniel et Elisa. Candy noue des liens fort avec un autre beau garçon, le ténébreux et arrogant Terry, qui se moque d’abord de ses taches de son… Mais Candy aura une nouvelle fois le cœur brisé quand il devra épouser une jeune femme handicapée par sa faute, dans un accident.


Candy rentre en Amérique et découvre sa vocation d’infirmière. Mûrie, elle affronte les drames de la première guerre mondiale ou elle perd son cousin Alistair, tué au front dans son avion… Candy trouve enfin le bonheur en vivant (en tout bien et tout honneur) avec Monsieur Albert, devenu amnésique.


Dans le dernier épisode, Candy découvre qu’Albert, oncle William et le prince des Collines… ne font qu’un !

Dans « récré A2 », la diffusion de « Candy-Candy » s’étalait du lundi au vendredi par tranche de 5 minutes, excepté le mercredi ou l’épisode complet était repris.


Candy sera ensuite rediffusée de nombreuses fois sur Antenne 2, mais aussi TMC, TF1 et LA CINQ.

Yumiko Igarashi, née le 26 août 1950 à Asahikawa (Hokkaidō) est la mangaka qui a participé à la naissance et au développement du manga de style shōjo (BD pour filles) dans son pays.


Elle a dessiné entre autres Georgie (œuvre pour laquelle elle n'a pas participé au scénario), Mayme Angel, mais est surtout connue pour son travail sur Candy Candy, son œuvre majeure qui a fortement influencé ce style, même des décennies plus tard.


Elle a reçu pour Candy Candy le Prix du manga de son éditeur Kōdansha en 1977, catégorie Shōjo, à égalité avec Marc et Marie de Waki Yamato.


En 1997, elle adapte en manga, catégorie Josei, le roman Madame Bovary de Gustave Flaubert. Il a été publié en France avec le roman dans son intégralité aux éditions isan manga le 21 mars 2013

1              L’anniversaire de Candy - 1er octobre 1976

Candy et Annie sont trouvées par Tom à la maison de Pony, un orphelinat. Candy devient un vrai garçon manqué, contrairement à Annie. Candy se chamaille avec Tom et le bat au lasso. Tom est adopté, ce qui fait rêver Annie d’avoir des parents à elle.


2             L’épreuve - 8 octobre 1976

Annie pense de plus en plus à avoir des parents. Pour la consoler, Candy l’amène en pique-nique sans avertir la maison Pony de leur destination. Candy laisse juste une lettre expliquant qu'elles reviendrons avant la nuit. Au cours de leur périple, elles sont emportées par le courant d’une rivière mais ramenées sauves chez les Brighton. Annie propose de rester vivre ensemble chez eux, mais Candy rentre à l’orphelinat. Après une nuit où pour la première fois de leur vies les deux filles sont séparées, Annie rejoint la maison Pony à pied et offre à Candy de bonnes galettes de chez les Brighton.


3             Au revoir Annie - 15 octobre 1976

Les Brighton prétextent un barbecue à l’orphelinat pour demander d’adopter Candy, mais elle souhaite rester avec Annie aussi elle les force à changer d’avis, ce qui les fait se rabattre sur Annie qui, elle, accepte d’être adoptée.


4             Une lettre d’Annie - 22 octobre 1976

La vie de Candy est rythmée par le passage du facteur, monsieur Mathieu : elle le harcèle pour avoir des lettres d’Annie. Mais un jour, Annie, sous la pression de ses parents adoptifs, lui écrit une lettre d’adieux. Dans sa tristesse, elle erre jusqu’à la colline où elle rencontre un jeune homme en tenue écossaise qui l’encourage et qu'elle appellera son « prince de la colline ».


5             Bonjour mon ami - 29 octobre 1976

Candy part vivre chez les Legrand avec Capucin. En route, elle rencontre Tom qui la bat au lasso et son père qui lui fait des recommandations. Sur place, elle est mal accueillie par Daniel et Élisa qui lui jouent de vilains tours et par Mme Legrand qui lui dit qu’elle n’est que fille de compagnie. Candy corrige Daniel qui a lancé le chat de la maison à la tête de Dorothée, la jeune domestique. Sous l'injonction de Mme Legrand qui menace de faire renvoyer Dorothée, Candy se voit obligée de présenter ses excuses à genoux aux enfants Legrand. Plus tard elle découvre dans la maison un portrait ressemblant à son Prince des collines ce qui lui redonne du courage.


6             Le prince des collines - 5 novembre 1976

Candy s’attire la sympathie des domestiques, mais Daniel et Élisa continuent de lui jouer de vilains tours. Elle cache Capucin à l’étable après avoir voulu l’abandonner, mais Daniel et Élisa comptent en profiter pour la faire chanter. Elle se sauve et rencontre à un portail fleuri un beau garçon qui lui rappelle son prince de la colline, ce qui l’incite à rester chez les Legrand.


7             Ai-je l’air d’une dame ? - 12 novembre 1976

Candy s’attire encore la colère des Legrand qui la punissent. Aussi elle décide de faire des efforts et devenir une vraie dame, seulement, les Legrand veulent faire d’elle une domestique, alors elle se sauve encore et fait la connaissance d’Archibald qui se montre galant.


8             Une joyeuse carte d’invitation - 19 novembre 1976

Élisa emmène Candy en ville, mais seulement pour servir de porteuse. Élisa l’abandonne sur place, mais Candy fait la connaissance d’Alistair qui l’aide à revenir très vite à la maison malgré quelques péripéties. Candy est invitée à la fête qui accueille la tante Elroy qui va vivre ici (et à laquelle elle espère trouver son prince), mais seulement grâce à ses nouveaux amis.


9             Un merveilleux bal -  26 novembre 1976

À la fête, Élisa se moque de la tenue de Candy, mais ses amis mettent une tenue décontractée pour la soutenir. Pendant le discours de la tante Elroy, Archibald fait rire Candy, ce qui jette l’opprobre sur elle. Archibald et Alistair lui confectionnent une robe, et elle obtient une danse avec Anthony au détriment d’Élisa.


10           Une dame dans l’étable - 3 décembre 1976

Mécontents de la prestation de Candy, les Legrand l’installent à l’étable, mais Sœur Maria et John viennent lui rendre visite, aussi faut-il sauver les apparences, malgré les protestations d’Élisa. Mais les visiteurs découvrent la vérité et Sœur Maria lui fait des recommandations. Anthony, en compensation de la vie difficile de Candy, lui promet une rose spéciale pour son anniversaire.


11           Le petit ruban - 10 décembre 1976

Les Brighton rendent visite aux Legrand, mais Annie ne doit pas montrer qu’elle connaît Candy. On lui propose une promenade à cheval, mais un tour de Daniel et Élisa emballe le cheval, et Candy doit aller au secours d’Annie, laquelle lui montre son amitié en lui donnant un ruban.


12           Chère Candy - 17 décembre 1976

Candy découvre des roses dans l’étable, mais finit par comprendre que c’est Daniel qui a voulu fâcher Anthony en la faisant passer pour une voleuse. Elle le met en cause, mais il dit que le chat lui a griffé les mains et accuse Candy d’avoir volé le ruban, ce qui la discrédite. Elle s’enfuit à la rivière où elle est sauvée par Albert, un vagabond, pour être ramenée par ses trois amis qui ont découvert la vérité. Anthony lui donne une nouvelle variété de rose, tendre Candy.


13           Avec Albert - 24 décembre 1976

Daniel veut empoisonner les chevaux, mais Albert fait une frappe éclair pour le punir. Ne pouvant prouver sa bonne foi, Candy part le voir. Ils discutent et il lui présente ses animaux à la maison qu’il squatte, mais il est délogé par les gardes. Anthony suggère à la tante Elroy d’adopter Candy, mais Élisa compromet son projet, aussi emmène-t-il Candy à cheval.


14           Le vieil arbre au printemps - 7 janvier 1977

Monsieur Legrand donne quelques jours de vacances à Candy à l’orphelinat. Elle y apprend que monsieur Flanagan veut acheter le vieil arbre qui s’y trouve car il est idéal pour l’escalade. Elle fait tout pour qu’il reste sur place.


15           Une mauvaise nouvelle - 14 janvier 1977

Dorothée doit partir au Mexique, aussi Candy lui fait ses recommandations. Daniel et Élisa font fuir Cléopâtre, le cheval. Candy la rattrape et Anthony vient l’aider, au grand dam d’Élisa, qui, pour se venger, s’arrange pour la faire passer pour une voleuse devant la tante Elroy. Celle-ci décide d’envoyer Candy au Mexique, à la place de Dorothée.


16           Un voyage dans un pays inconnu - 21 janvier 1977

Les domestiques font un repas d’adieux. Anthony, Archibald et Alistair découvrent que Daniel est à l’origine du départ de Candy et comptent sur son aveu pour annuler le départ, mais celui-ci est avancé. Pour manifester leur sympathie, ils ne peuvent que jouer de la cornemuse depuis les plateaux surplombant la vallée où roule la charrette où est Candy.


17           Candy au Mexique - 28 janvier 1977

Candy découvre que Garcia, son pilote, a mauvais caractère. Elle découvre dans la charrette une famille pauvre qui part aussi au Mexique. Elle s’absente une première fois pour trouver du lait pour le bébé, puis elle « emprunte » la charrette pour le faire soigner à la ville la plus proche. Pour payer le médecin, elle doit vendre son rosier, puis la famille s’en va.


18           La voix du destin - 4 février 1977

Candy sauve Garcia d’une morsure de serpent et lui donne son médaillon, mais il la livre à des bandits pour se sauver lui-même. Pris de remords, il la libère, mais elle est enlevée par un automobiliste.


19           Après un destin - 11 février 1977

Candy pense qu’elle sera vendue en Europe, mais elle réussit à se sauver alors que ses amis la recherchent. Elle arrive au portail des roses pour découvrir que c’est Georges qui l’a enlevée, le grand-oncle William ayant décidé de l’adopter ; les Legrand et la tante Elroy ne peuvent rien y faire, car l’oncle William est le maître absolu de la famille André.


20          Je suis heureuse comme un rossignol - 18 février 1977

Candy « prend ses marques » dans la famille André. Elle parle de son prince à Anthony qui en est jaloux, mais elle lui révèle qu’elle l’aime. Une fête est organisée en son honneur, malgré la colère d’Élisa.


21           Le pigeon porte-bonheur - 25 février 1977

Pour se venger de Candy Elisa entraîne Anthony dans les bois et provoque un accident avec Tom qui transporte du lait. Anthony rapatrie Élisa, blessée, à la maison, puis se bat avec Tom qui l’a traité de lâche. Pour cela, Anthony est puni et consigné dans un château au fond des bois avec défense de contacter Candy, qui aurait une mauvaise influence sur lui.


22           Ne meurs pas Anthony - 4 mars 1977

Malgré l’interdiction, Anthony et Candy correspondent, d’abord par pigeon voyageur, puis par un ballon conçu par Alistair, lequel ballon arrive chez Élisa. Ainsi, la tante Elroy découvre qu’Anthony veut participer à un rodéo et veut l’en dissuader, mais une campagne habilement menée réussit à la convaincre de le laisser participer. Et c’est Anthony qui remporte le rodéo.


23           La première fois - 11 mars 1977

Un incident révèle que le prix du rodéo était un veau. Ne pouvant le garder, Anthony part avec Candy chercher un moyen de s’en débarrasser avant de réussir à le vendre au père de Tom. Alors ils décident de dépenser leur argent en petits plaisirs, et passent chez la diseuse de bonne aventure qui semble voir un mauvais présage pour Anthony.


24           Mon Anthony - 18 mars 1977

Les mauvais présages s’accumulent mais n’entament pas la bonne humeur d’Anthony. Une chasse au renard est organisée pour accueillir officiellement Candy dans la famille André. Candy et Anthony s’isolent du groupe, et, alors qu’Anthony se prépare à révéler l’identité du prince de Candy, son cheval se prend la jambe dans un piège et désarçonne son cavalier qui se rompt la nuque.


25           Loin des yeux, loin du cœur - 25 mars 1977

Toute la famille porte le deuil, et Anthony est enterré au cimetière, Candy étant reléguée à l’église. La tante Elroy voit Candy comme un oiseau de malheur et Élisa l’accuse d’être responsable de la mort d’Anthony. Finalement, Candy décide de rentrer à la maison de Pony.


26           L’arbre qui sait tout - 8 avril 1977

Candy passe son temps à se morfondre à la maison de Pony, aussi, Jimmy, un nouveau, doute de son statut de chef et est désagréable avec elle. Puis il la défie à la course et l'escalade en ignorant que Candy excelle en ces disciplines. Elle gagne, s’attirant son estime.


27          Un cadeau des anges - 15 avril 1977

Le réveillon de noël promet d’être morose pour mademoiselle Pony et Sœur Maria, car monsieur Cartwright, leur propriétaire, veut agrandir son ranch en rasant la maison. Candy et Jimmy décident de le persuader de n’en rien faire. Après une première approche qui se révèle être un échec, ils emmènent tous les orphelins, habillés en anges, présenter leurs vœux aux hommes du ranch. L'orphelinat est sauvé !


28           Une ombre demeure - 29 avril 1977

Monsieur Cartwright est devenu un ami de la maison de Pony. Il prête sa carriole pour que tous rendent visite à Tom. Il propose à Candy de l’adopter. Candy se promène avec Archibald et Alistair qui lui apprennent leur prochain départ pour l’Angleterre


29           La vocation de Candy - 6 mai 1977

Candy décline l’offre de monsieur Cartwright. Elle se sent la vocation de monitrice, mais Georges vient la chercher. Elle s'enfuit sous la pluie avec Jimmy, qui est déjà malade et dont l’état s'aggrave. Elle n’est finalement pas mûre pour être monitrice, mais veille sur Jimmy jusqu’à sa guérison, puis part avec Georges.


30          La route vers l’espoir - 13 mai 1977

Candy fait preuve d’altruisme sur le bateau qui l’emmène en Angleterre : elle soigne une mouette puis elle soutient le capitaine qui veut dévier sa route pour sauver des naufragés alors que les passagers influents s’y opposent. Mais son entêtement et son bon cœur leur font changer d’avis, alors une fête est organisée pour le capitaine qui a risqué sa place. Sur le bastingage, elle aperçoit un jeune homme qui ressemble à Anthony.


31           Un étrange jeune homme - 20 mai 1977

Ce jeune homme passe des larmes aux rire alors que Candy l’aborde et se moque d’elle. Archibald et Alistair viennent la chercher et veulent emmener Capucin au zoo car il ne sera pas autorisé au collège. Il se sauve et manque d’être tué par un chasseur. Elle passe à l’hôtel où elle pense rencontrer l’oncle William, mais elle retrouve ce jeune homme, Terrence, issu d’une grande famille.


32           La colline retrouvée - 27 mai 1977

Candy fait entrer Capucin au collège Saint-Paul, mais il lui attire des ennuis. Le règlement y est très strict. Elle fait la connaissance de Patricia, mais Élisa recommence ses brimades et lui jour de nouveaux mauvais tours en utilisant Patricia qui n’ose pas s’opposer à elle. Enfin, Terrence fait scandale pendant l’office de la messe. Elle découvre une colline qui lui rappelle la sienne.


33           La grand-mère de Patricia - 3 juin 1977

Candy est mise en quarantaine par Élisa, mais la grand-mère de Patricia s’impose et pousse sa petite-fille à se lier avec Candy, tout en voulant découvrir d’une étrange manière la vie de collégien.


34           Une enveloppe retournée - 10 juin 1977

Un mauvais tour d’Élisa se retourne contre elle, alors qu’elle se moquait de la lettre de Candy. Aussi, elle envoie Daniel et ses acolytes se venger d’elle, mais Terrence intervient. Alistair et Archibald invitent Candy et lui apprennent qu’Archibald s’est battu avec Terrence et qu’Annie viendra au collège.


35           Un merveilleux dimanche - 17 juin 1977

Les André ont obtenu l’autorisation de sortir ce dimanche et vont voir la tante Elroy, mais Candy n’en a pas fait la demande, aussi elle doit rester. Elle rejoint donc Terrence à la colline. Puis monsieur Brighton l’emmène voir les courses de chevaux en lui annonçant l’arrivée d’Annie.


36           Le sourire d’Annie - 24 juin 1977

Annie arrive au collège, mais s’installe près d’Élisa et non Candy. Annie est jalouse car elle aime Archibald qui aime Candy. Candy offre un harmonica à Terrence. Archibald se rapproche d’Annie pour la consoler.


37          Une rencontre imprévue - 1er juillet 1977

Candy découvre Terrence blessé dans sa chambre. Elle décide sortir du collège pour trouver de quoi le soigner et rencontre Albert qui est venu travailler au zoo de Londres. Terrence part avant qu’elle ne rentre, et son ingratitude la choque. Elle découvre ensuite que c’est Albert qui a amené Terrence et qu’ils sont devenus amis.


38           Le secret de Terry - 8 juillet 1977

Candy découvre par hasard que Terrence est le fils d’Éléonore Baker, mais Terrence hait sa mère qui avait voulu le garder secret et veut forcer Candy au silence. Plus tard, voir Terrence à cheval lui rappelle la mort d’Anthony et elle s’évanouit ; Terrence l’amène à l’infirmerie, se demandant qui est cet Anthony qu’elle appelle dans son délire.


39           La colère de la mère supérieure - 15 juillet 1977

C’est bientôt le festival de mai, auquel Candy pourra participer, alors elle invite l’oncle William et Albert. Daniel fait creuser un trou pour piéger Candy, mais Terrence le corrige et Élisa tombe dans le trou. Terrence, galant, l’en sort, ce à quoi elle est sensible. La tortue de Patricia est découverte, alors Candy s’en prend à la mère supérieure. Pour la peine, elle est consignée et privée du festival.


40          La chambre de méditation - 22 juillet 1977

Candy s’échappe du cachot pour donner la tortue à Albert au zoo. Elle y rencontre Terrence, qui semble être jaloux d’Anthony et fait des remarques blessantes à son sujet, ignorant l’accident. Candy comprend qu’elle ressent quelque chose pour Terrence.


41           Le jour du festival de mai - 29 juillet 1977

Candy s’échappe du cachot pour profiter des déguisements que l’oncle William lui a envoyés et va danser. Elle présente Alistair à Patricia et rend involontairement Terrence jaloux d’Anthony. Élisa cherche à démasquer Candy en montrant qu’elle n’est pas au cachot, mais Terrence la tire d’affaire.


42           Le pique-nique de minuit - 12 août 1977

Bientôt le collège d’été en Écosse, où Candy compte suivre ses amis. Archibald et Terrence se battent et sont consignés. Candy et Annie vont voir Terrence la nuit, mais Candy est attrapée et privée de vacances. À cause de cela, une femme de ménage devra rester pour s’occuper de Candy au lieu de voir son fils. Heureusement, Candy utilise l’influence de Terrence pour faire lever la punition.


43           L’été au bord du lac - 19 août 1977

Arrivée en Écosse, Candy a du mal à profiter du bon temps, car le mouton de Marc (lequel semble déjà la connaître) s’est échappé et elle doit le lui ramener. Marc est le fils de la femme de ménage et est un ami proche de Terrence, lequel refuse de voir Candy, alors que sa mère cherche à le rencontrer.


44           La voix du sang - 26 août 1977

Candy est obsédée par la mère de Terrence. Cette dernière erre autour de la villa de Terrence sans pouvoir le voir. Celui-ci s’amuse avec le mouton avant de rentrer chez lui, où l’attend sa mère. Candy réussit à les réconcilier.


45           Candy reprend confiance - 2 septembre 1977

Terrence emmène Candy de force à cheval pour la guérir de sa phobie puis ils badinent. Élisa, alors en barque avec Daniel, en tombe à l’eau, et Terrence va la repêcher. Élisa organise alors une fête blanche en l’honneur de son sauveur, mais Candy n’y est pas conviée, aussi Terrence décide de ne pas y aller. Hélas, Élisa, à la recherche de Terrence, le découvre avec Candy et veut se venger.


46           L’été s’en va - 9 septembre 1977

Candy, qui veut réconcilier Terrence et Archibald, fait venir ce dernier et Alistair réparer un avion qu’a Terrence. Alistair emmène Candy en avion avant de redescendre en parachute. Se retrouvant seul avec Candy, Terrence l’embrasse par surprise, ce qu’elle prend pour une de ses moqueries et le gifle.


47          Le piège d’Élisa - 16 septembre 1977

De retour à Londres, Terrence se dispute avec son père au sujet de sa mère. Élisa tente vainement de discréditer Candy auprès de Terrence, mais il se moque d’elle. Alors elle organise un guet-apens et attire Candy et Terrence à l’écurie, la nuit, ce que vient voir la mère supérieure… L’honneur du collège étant en jeu, elle décide de renvoyer Candy et consigner Terrence. En attendant, Candy va au cachot.


48           Entre les murs du cachot - 23 septembre 1977

Achibald accuse Terrence d’être responsable du malheur de Candy. Mais les soupçons se portent sur Élisa, car Terrence a gardé la lettre qui l’invitait à l’écurie. Malheureusement, impossible de la faire avouer. Sensibilisé par les malheurs de Candy, Terrence décide vainement de demander de l’aide à son père, avec qui il se dispute violemment.


49           Une grave décision - 30 septembre 1977

Terrence décide de quitter le collège à la place de Candy et force pour cela la main de la mère supérieure. Candy découvre cela à sa sortie grâce à la lettre qu’il a laissée, puis apprend qu’il part aux États-Unis. Elle tente alors vainement de le rattraper : son amour est parti.


50          Une nouvelle aube se lève - 7 octobre 1977

Élisa, consignée à cause de son mauvais comportement, envoie une lettre au duc de Grandchester pour accuser Candy. Celui-ci décide de cesser de financer le collège, mais Candy, par sa sincérité, le convainc de n’en rien faire et de laisser Terrence tranquille.


51           Une longue marche - 14 octobre 1977

Candy se sauve du collège pour partir aux États-Unis. Ses amis partent vainement à sa recherche. Elle se fait véhiculer sur une charrette, mais il y a erreur sur la destination. Ainsi, elle reste à aider le fermier, puis elle trouve du travail dans une auberge.


52           Vers l’aventure - 21 octobre 1977

Candy trouve du travail dans un hôtel, puis échappe à un homme qui veut l’enlever, mais qui vole son argent. Elle se réfugie dans la charrette de monsieur Carson, un homme déplaisant qui tente de la chasser. Mais elle se cache et alors qu’il veut se débarrasser d’elle, sa fille tombe malade. Seulement, il ne veut pas entendre parler d’un médecin, les médecins étant selon lui responsables de la mort de sa femme.


53           L’inquiétante silhouette du mont Rodney - 28 octobre 1977

Candy n’arrive pas à faire venir le médecin qui est terrifié, mais il lui donne quelques conseils. Ainsi, Candy peut soigner la petite fille, qui ne rejoindra pas sa mère derrière le mont Rodney. Elle peut alors rester quelque temps dans cette famille, mais il faut un jour qu’elle reparte. Monsieur Carson lui donne une lettre de recommandation pour un de ses amis de Southampton qui pourra l’aider.


54           Southampton - 4 novembre 1977

À Southampton, elle a bien du mal à trouver la compagnie maritime de l’ami de monsieur Carson, monsieur Juskin. Elle fait la connaissance de Cookie, qui a croisé Terrence et qui lui a acheté un harmonica. Il lui indique le chemin. La compagnie n’organisant pas de voyages, monsieur Juskin ne peut que lui proposer de monter clandestinement en même temps que des marchandises qu’ils chargeront sur un bateau.


55           Deux passagers clandestins - 11 novembre 1977

Candy se retrouve avec Cookie sur le même bateau, mais Cookie est attrapé et jeté à l’eau. Candy intervient et les marins la prennent pour la fille du capitaine, alors ils la laissent s’occuper de Cookie. Mais le capitaine décide de les renvoyer en Angleterre au premier bateau qu’ils croiseront.


56           Mais bientôt va se lever la tempête - 18 novembre 1977

La tempête empêche le transfert, et Cookie, qui veut être marin, essaye d’aider les marins, mais se brise la jambe. Croyant ne plus pouvoir marcher, il veut se jeter à l’eau mais est rattrapé par Candy qui, elle, s’occupe de la cuisine.


57          C’est la terre promise - 25 novembre 1977

À New York, la fille du capitaine ne peut profiter de son père et a de mauvaises fréquentations. Candy joue les intermédiaires et découvre que Charlie, un des voyous est un ami de Terrence. Cookie restera avec le capitaine, et Candy rate de justesse une charrette dans laquelle est Terrence.


58           Vers la maison de Pony - 2 décembre 1977

En route, Candy croise monsieur Mathieu, puis Jimmy qui lui dit que Terrence est allé à la maison de Pony. Elle s’y précipite, mais il est déjà reparti.


59           Dans la maison de Pony - 9 décembre 1977

Candy joue le rôle de monitrice à la maison de Pony. Elle pousse Daisy à faire des activités et s’affirmer, mais celle-ci se révèle être hémophile et saigne. Heureusement, elle est vite soignée.


60          Le vent de la vie - 16 décembre 1977

Monsieur Cartwright souhaite adopter Jimmy, alors il demande à Candy de le convaincre, mais Jimmy ne veut rien savoir, malgré le renfort de Tom. Monsieur Cartwright tombe malade et Jimmy reste à son chevet, ce qui finit par le décider à accepter.


61           L’heure de vérité - 23 décembre 1977

Candy assiste le médecin dans sa tournée malgré quelques gaffes. Elle assiste à un accouchement, ce qui éveille en elle une vocation. Mademoiselle Pony lui écrit une lettre de recommandation pour mademoiselle Marie-Jeanne, une amie d’enfance qui dirige une école d’infirmières.


62           Le grand départ - 30 décembre 1977

Tout le monde se fait à l’idée du départ de Candy, sauf Capucin qui fait bêtise sur bêtise puis se cache en espérant s’imposer au dernier moment, mais il ne peut finalement pas partir avec Candy dans le train.


63           Une bien étrange vieille dame - 6 janvier 1978

En ville, Candy rencontre une vieille dame qui se rend à l’hôpital et décide de l’accompagner, mais elle doit faire face à ses caprices et ses remarques acerbes. Elle finit par être en retard à son rendez-vous avec mademoiselle Marie-Jeanne. À sa grande surprise, c’est la vieille dame, qui lui a en réalité fait subir un test d’entrée à l’école, remporté avec brio.


64           Tête de linotte - 13 janvier 1978

Entre ses maladresses et les farces des patients, Candy a du mal à se mettre dans le rythme, et s’occupe avec plus ou moins de bonheur de ses malades. Par son naturel et ses maladresses, elle reçoit le surnom de « tête de linotte » par mademoiselle Marie-Jeanne qui l’aime bien, au fond.


65           Avec le sourire - 20 janvier 1978

Candy progresse et reçoit des tâches en conséquence, mais sa compagne de chambre, Flanny, l’intrigue. En effet, elle veut cacher qu’elle n’arrive pas à supporter les caprices de son patient, un certain monsieur William, un homme très riche. Ce monsieur William ne serait-il pas l’oncle William ? Aussi elle fait tout pour en obtenir la charge.


66           L’oncle William - 20 janvier 1978

Finalement, ce n’est pas l’oncle William, mais William McGregor, un vieil irascible qui déteste les André et qui s’énerve au point d’avoir un malaise. Candy a toutes les peines du monde pour conserver la garde de son patient et, malgré son vilain caractère, c’est le patient qui réclame son infirmière. Candy compte bien découvrir ce qui se cache au fond de ce cœur solitaire.


67          Partir à la recherche de Mina - 3 février 1978

Candy est toujours aux prises avec monsieur McGregor quand elle apprend que la guerre couve en Europe. Un jour, son patient fait une grave crise et réclame dans son délire une « Mina ». Candy décide d’aller la chercher au château de monsieur McGregor et trouve une chienne Saint-Bernard en guise de Mina.


68           Et ce sera notre secret - 10 février 1978

En dépit de tout, Candy décide de faire entrer Mina à l’hôpital pour soulager monsieur McGregor. Finalement, il reprend de la vigueur et, lors d’une promenade, il donne sa confiance et son amitié à Candy avant de rendre son dernier soupir, au désespoir de son infirmière.


69           Le souvenir d’une rose - 17 février 1978

Mademoiselle Marie-Jeanne propose quelques jours de congés à Candy pour se changer les idées. En route, elle récupère Mina qui gênait l’évacuation des meubles du château et rencontre monsieur Durosier qui prend soin des roses d’Anthony.


70          Une étrange fiancée - 24 février 1978

À la maison de Pony, Tom tente vainement d’empêcher que l’on apprenne ses prochaines fiançailles. En fait de fiançailles, son père, se sachant malade, veut le marier avec une petite fille qui prend son rôle très au sérieux. Finalement, Tom et Candy réussissent à le persuader d’abandonner cette idée et d’aller se faire soigner.


71           Un fier matelot - 3 mars 1978

Candy rencontre Cookie qu’elle croyait avec le capitaine Nivon. Il lui dit qu’il a déserté car il est maltraité, et que les marins le recherchent. Les orphelins décident de prendre sa défense et s’en prennent à ses poursuivants qui révèlent qu’en fait, Cookie a mis la vie des hommes en danger et qu’il a été corrigé. Finalement, Cookie repart avec eux.


72          Catherine - 10 mars 1978

Candy apprend que ses amis sont rentrés aux États-Unis à cause des risque de guerre. Elle a alors la charge d’une petite fille qui fait des crises mystérieuses. Candy s’aperçoit que ce sont des troubles psychosomatiques provoqués par sa mère qui veut la forcer à jouer du piano jusqu’à saturation. Candy réussit à faire entendre raison à la mère en prouvant ses dires.


73          Une soudaine révélation - 17 mars 1978

Sortie faire des achats pour ses patients, Candy apprend au hasard d’un journal que Terry fait du théâtre et qu’il commence à être reconnu. En outre, la guerre a éclaté en Europe, ce qui inquiète Terrence, lequel croit Candy en Angleterre. Mademoiselle Marie-Jeanne veut préparer ses meilleurs éléments pour les préparer en médecine de guerre et envoie Candy, Flanny et trois autres en formation à Chicago.


74          Un nouveau départ - 24 mars 1978

Flanny fait régulièrement des remontrances à Candy à cause de sa légèreté, mais Candy admire la froide maîtrise de sa camarade. Afin de s’attirer les faveurs de Flanny, les trois autres élèves décident de mettre Candy en quarantaine. En réalité, Candy et Flanny ont une chose que l’autre n’a pas, aussi sont-elles complémentaires.


75          La demeure de l’Oncle William - 31 mars 1978

Archibald et les autres viennent la chercher pour un congé et emmènent ses camarades avec elle, mais Archibald révèle qu’elle est de la famille André, alors Flanny prend la vocation de Candy pour un caprice de riche. Candy demande de quitter la famille à la tante Elroy, ce qui la rend malade d’indignation. Candy la soigne, même si Élisa tente de s’en attribuer le mérite. Finalement, Candy peut rester pour la nuit.


76          Un curieux refuge - 7 avril 1978

Archibald et Alistair présentent leur cabane à Candy et Annie, où elles devront en fin de compte passer la nuit, car Daniel et Élisa ont poussé leur mère à interdire à Candy et Annie de rester au manoir.


77          Une rencontre imprévue - 14 avril 1978

Candy et ses amis passent du bon temps avant d’être invités par Élisa à une petite fête. Seulement, Daniel a caché les beaux habits de Candy et Annie pour les forcer à venir en habits de tous les jours et ainsi les ridiculiser. Candy part chercher les valises dans la grande tour, mais Daniel l’enferme et la force à descendre en rappel. Michael, médecin militaire, vient à son secours.


78          La mélodie de Terry - 28 avril 1978

Les amis de Candy lui annoncent la prochaine venue de Terrence à Chicago pour jouer. Hélas, elle est de garde le soir de la représentation et ne peut faire d’échange. Élisa va à l’hôpital persuader les collègues de Candy de ne pas lui rendre ce service, ce qui a finalement l’effet contraire, aussi Candy peut-elle partir au théâtre.


79          Au triomphe de Terry -                5 mai 1978

Candy rejoint les André, mais la tante Elroy lui interdit de venir avec eux dans la loge. Elle finit alors par trouver une place au troisième balcon alors vide où elle assiste, émue, à la pièce. Elle tente alors de rencontrer Terrence qui rejoint la voiture, mais elle est malmenée par les admiratrices et ne peut se faire remarquer de lui. Ce n’est qu’à la réception qu’il comprend que Candy est venue ; il part alors.


80          Une brève rencontre - 12 mai 1978

Terrence recherche Candy en ville et les amis de Candy lui apprennent où elle étudie et qu’elle souhaite le revoir. Il fait alors le guet devant l’hôpital. Candy, elle, le cherche à l’hôtel, mais Suzanne, jalouse, la renvoie. Finalement, Terrence doit prendre le train, et Candy, enfin renseignée, a juste le temps de courir à côté du train en marche pour apercevoir Terrence qui désespérait de la voir.


81           Un mystérieux blessé - 19 mai 1978

Rentrée à l’hôpital, Candy entend dire que Terrence est tombé du train et soigné à l’hôpital, le visage bandé. Élisa prend les soins en charge jusqu’au moment où elle et Candy apprennent que ce n’est pas Terrence mais Charlie. Alors Élisa exige que Candy paye les frais à sa place avant de les dénoncer à la police, ce dont Charlie croit Candy responsable.


82           Le langage des fleurs - 26 mai 1978

L’état du blessé interdit son transfert, mais cela va prolonger son séjour sur place, alors Candy décide de fabriquer des fleurs artificielles pour payer les frais. Charlie est très violent, mais lui dit qu’il veut aller à la guerre pour compenser sa vie de voyou. Terrence envoie de l’argent à Candy pour assumer les frais, et Charlie est envoyé dans une structure spécialisée.


83           La visite du fantôme qui jouait aux cartes - 2 juin 1978

Candy reçoit de nuit la visite d’un mystérieux garçon joueur de cartes qu’elle croit, après une première enquête, être un fantôme. En réalité, il cherche à subtiliser un dangereux médicament pour le cœur pour sa mère qui n’a pas l’argent pour se soigner. Candy trouve juste à temps où il vit pour éviter le pire.


84           Au dévouement des femmes en blancs - 16 juin 1978

Une élève de l’hôpital doit être envoyée comme infirmière de guerre. Candy admire le courage de ces femmes qui risquent leur vie, aussi se propose-t-elle comme volontaire, mais Flanny aussi, et c’est cette dernière qui est choisie. Candy demande à Flanny d’échanger, car Flanny a de la famille et pas elle, mais Flanny lui dit que sa famille se moque bien d’elle. En partant, elle reconnaît que Candy a un grand potentiel.


85           Une terrible famille - 30 juin 1978

Touchée par les propos de Flanny, Candy part voir la famille de Flanny. Père et père alcoolique, voilà ce qu’elle trouve. La mère, malgré une réaction violente à Candy, s’effondre en recevant les cadeaux que sa fille a envoyés.


86           Amnésique - 7 juillet 1978

Albert est rapatrié du front italien ; il est soupçonné d’espionnage, aussi il est relégué dans une mauvaise chambre. Les amis de Candy viennent le voir et son très touchés ; Alistair est scandalisé par la cruauté de la guerre. Candy demande à s’occuper de lui, mais il ne la reconnaît pas, alors elle décide de procéder en douceur.


87          L’heure de vérité - 14 juillet 1978

À New York, Suzanne ne quitte guère Terrence et se réjouit que la prochaine pièce sera Roméo et Juliette. Candy doit avoir son diplôme pour avoir le droit de s’occuper d’Albert, lequel est malheureux du sort qui lui est réservé; elle étudie donc. Terrence et Suzanne passent l’audition alors que Candy planche sur sa copie.


88           Le baptême de l’air - 21 juillet 1978

Terrence et Suzanne obtiennent les rôles principaux et Candy a son diplôme. Terrence invite donc Candy à voir la pièce. Alistair invite Candy à un baptême de l’air dans un avion qu’il a construit, ais l’avion de désagrège en vol et ils sautent en parachute. De retour à l’hôpital, Candy remarque qu’Albert a disparu.


89           Albert a disparu - 28 juillet 1978

Candy demande à Alistair et Archibald de l’aider à trouver Albert. Ils cherchent partout, mais Candy a l’idée d’aller le chercher au parc, où elle le trouve. Il ne veut pas être une charge pour Candy, mais elle lui fait comprendre qu’elle lui doit beaucoup et que c’est à elle de l’aider, aussi accepte-t-il de rester, mais l’hôpital ne veut plus de lui.


90          Garder le sourire - 11 août 1978

Candy ne trouve pas de logement et le soir, Albert refoule des voyous. Finalement, Alistair et Archibald leur trouve un logement. Terrence, de son côté, rudoie régulièrement Suzanne qui, elle, essaye de mettre sa jalousie de côté. Le docteur Léonard découvre que, malgré ses ordres, Candy continue de fréquenter Albert et se fâche.


91           Un véritable cas de conscience - 18 août 1978

Candy doit choisir entre son emploi et Albert, mais elle décide d’attendre. Le docteur Léonard décide de la renvoyer, mais Candy trouve un soutien inattendu des infirmières qui réussissent à le faire fléchir. En ville, Candy tire Daniel d’affaire alors en mauvaise posture contre des voyous.


92           Un traitement de choc - 25 août 1978

Alors que Terrence répète son rôle, Suzanne lui avoue son amour, mais Terrence ne peut rien y faire. Candy cherche à rendre sa mémoire à Albert, par des moyens de choc. Patricia demande à Candy de faire renoncer Alistair à s’engager dans l’armée, sans succès. Nos amis partent en pique-nique.


93           Rendez-vous à Pittsburg - 1er septembre 1978

La grand-mère de Patricia s’est mis en tête de travailler pour s’amuser, malgré les supplications de sa parente. Elle envoie Patricia chercher Terrence pour que lui et Candy se rencontrent à Pittsburg, mais elle est terrassée par le surmenage, ce qui fait revenir Patricia avec seulement une affiche de la pièce.


94           Le départ pour Broadway - 8 septembre 1978

Candy obtient un congé, mais doit faire un crochet en Floride pour délivrer des documents. Dans le train, elle a la charge d’un garçon, lequel dit avoir jeté les documents car il déteste les médecins. Un cas d’appendicite se déclare et elle doit aider le médecin pour l’opération, ce qui fait changer le garçon d’avis qui rend les documents.


95           Le drame va se jouer - 15 septembre 1978

Candy délivre les documents au médecin. Mais sa fille Karen, qui n’a pas eu le rôle de Juliette et qui ne décolère pas, veut l’empêcher de repartir. En même temps, Suzanne se jette sur Terrence pour le sauver d’une chute de projecteur, mais elle perd une jambe. Le rôle se libère ainsi pour Karen permettant à Candy, ignorante de cela, d’aller à New York.


96           Un aller simple pour New York - 22 septembre 1978

Candy reçoit l’invitation de Terrence et fait une petite fête avec ses amis. Terrence, aidé par la mère de Suzanne, se culpabilise. Suzanne, elle, est déchirée entre son amour et la raison, mais demande à Terrence de la laisser, mais lui décide de venir tous les jours la voir à l’hôpital.


97          Les retrouvailles - 29 septembre 1978

À la gare, Candy rencontre Alistair, très étrange, venu lui dire au revoir, et qui lui offre une boîte à musique qu’il a fabriquée. Terrence attend Candy à New York. Ils sont tout joyeux de se retrouver, mais il a des moments d’absence, même s’il ne peut s’empêcher de la taquiner à nouveau.


98           La grande première - 6 octobre 1978

Terrence fait visiter le théâtre à Candy, ce qui retarde sa visite à Suzanne. Le lendemain, Candy se rend au théâtre, où Daniel déchire son billet, ce qui lui interdit l’entrée. Ce n’est que grâce à Karen qu’elle peut entrer, mais à l’entracte, elle surprend des conversations au sujet de Suzanne blessée et décide d’aller la voir à l’hôpital.


99           Une douloureuse séparation - 13 octobre 1978

Candy part voir Suzanne à l’hôpital et arrive de justesse pour l’empêcher de se suicider, car elle ne veut pas être un obstacle entre Candy et Terrence. Terrence vient la ramener dans sa chambre. Devant la détermination de Suzanne, Candy choisit de lui abandonner Terrence, lequel a également fait son deuil de leur amour. Candy repart, la mort dans l’âme.


100        D’autres épreuves - 20 octobre 1978

Candy reprend le train où elle s’évanouit ; Archibald vient la chercher. Ses amis lui apprennent qu’Alistair s’est engagé dans l’armée, et la tante Elroy la chasse, l’accusant d’être la cause des malheurs de la famille. Albert s’occupe d’elle et sort faire une course, mais est renversé par une voiture.


101        Le réveil - 27 octobre 1978

Albert est transféré à la Joyeuse Clinique du docteur Martin, un médecin alcoolique mais compétent qui rassure Candy. Candy suit l’évolution de la carrière de Terrence, mais ses amis, ignorant sa séparation, remuent le couteau dans la plaie en lui lisant une lettre d’Alistair reparlant de la rencontre à New York. Elle décide alors d’accepter sa mutation dans un hôpital volant sur une ligne de chemin de fer en construction.


102        Une croix sur la colline - 3 novembre 1978

En chemin vers sa nouvelle affectation, Candy croise Tom qui l’informe que mademoiselle Pony est très malade, aussi se presse-t-elle vers l’orphelinat et tombe sur une croix au nom de Pony et s’effondre en pleurs… En réalité, la morte est en pleine santé. Bob, un pensionnaire, a comme à son habitude fait une croix pour se venger d’une remontrance (on le laisse faire car il apprend ainsi à écrire), et la maladie a été inventée par Tom pour que Candy leur rende visite. Finalement, Candy apprivoise Bob et personne ne veut la voir aller au chantier à la mauvaise réputation.


103        Voyage dangereux - 10 novembre 1978

Candy prend avec Capucin le train qui l’emmène dans les montagnes et croit reconnaître un fugitif du journal, mais celui-ci se révèle amical en la protégeant de chutes de pierres dans les wagonnets du train de chantier. Mal accueillie par le chef de chantier, elle doit prendre en charge un blessé, vite aidée par la doctoresse Kerry, qu’elle avait pris pour le fugitif, lequel est en fait son frère.


104        L’enfer des anges - 17 novembre 1978

Candy correspond avec ses amis et apprend que le docteur Martin connaît le docteur Kerry. Arthur, le fugitif, essaye de poser des questions à Annie et Archibald, mais, reconnu, s’enfuit. Docteur Kerry en est informée par Candy et décide d’aller le chercher à Chicago. Quant à Candy, elle doit affronter les colères de monsieur Nelson, le chef de chantier.


105        Le fugitif - 24 novembre 1978

Arthur vient au tunnel et rate sa sœur. En arrivant, il défend Candy aux prises avec monsieur Nelson, puis se fait embaucher. Puis lui et Candy soignent le chien, tombé malade, de monsieur Nelson, s’attirant la sympathie de ce dernier. Élisa, de son côté, n’a pas raté la correspondance au sujet du fugitif et dénonce Candy pour recel de malfaiteur. La police et docteur Kerry vont au tunnel par le même train, mais cette dernière veut prévenir son frère et tombe dans le ravin.


106        Une situation dramatique - 1er décembre 1978

Candy et Arthur, grâce au chien, trouvent le docteur blessé qui les informe. Monsieur Nelson décide de les aider à s’enfuir en passant par le tunnel où les ouvriers se hâtent de percer une brèche. Le commissaire repart avec Margaux, la cuisinière, qui se cache de la police car elle n’ose pas montrer sa bonne foi dans une affaire qui la concerne.


107        On demande une cuisinière - 8 décembre 1978

Candy décide de remplacer Margaux à la cuisine mais la tâche s’avère plus ardue que prévue. Elle est donc contrainte d’emmener Belle, la fille de Margaux, dans un foyer car on ne peut la garder au chantier si elle n’aide pas. Candy est incapable de lui dire la vérité, mais rencontre heureusement Archibald et Annie qui viennent à la rescousse et se font embaucher à la cuisine. Mais Belle décide d’emprunter le train pour aller chercher sa mère…


108        Le retour de Margaux - 15 décembre 1978

Le repas est un succès, mais Candy découvre le départ de Belle et réussit à s’accrocher au train en marche, au bord du ravin. Heureusement, Belle réussit à arrêter le train avant que celui-ci ne tombe dans le précipice. Élisa, elle, a réussi à faire muter Candy en Alaska où c’est l’enfer, mais monsieur Nelson préfère encore la renvoyer. Sur le chemin du retour, nos amis croisent Margaux qui revient, ce qui évite à Belle d’être placée en foyer.


109        Un vrai cow-boy ne pleure pas - 22 décembre 1978

À la maison de Pony, Jimmy ne rêve que de devenir soldat, au grand désespoir de son père adoptif, et ne veut pas en démordre. Il trouve un fusil et tire, mais cela fait paniquer un troupeau de monsieur Cartwright, et Jimmy est incapable de les arrêter. Le troupeau se précipite de la falaise, ce qui lui fait comprendre la cruauté de la guerre et implore le pardon de son père adoptif.


110        Un amoureux intempestif - 29 décembre 1978

Candy soigne dans la rue Daniel qui a eu un accident avec sa voiture. Il réalise alors que c’est une fille bien et se met à la harceler pour qu’elle sorte avec lui, ce qu’elle ne veut pas. Mais Élisa découvre ce changement et tente en vain le lier à une de ses copines. Elle décide alors de faire partir Candy de Chicago en lui rendant impossible tout emploi dans les hôpitaux de la ville.


111         Un piège - 5 janvier 1979

Candy décide de passer son renvoi sous silence à Albert qui, lui, recouvre la mémoire et n’en dit rien non plus. Elle finit par se faire embaucher par le docteur Martin alors que Daniel lui propose un emploi qu’elle refuse. Pour se venger, il lui apprend la décadence de Terrence. Albert l’invite alors à déjeuner avec une voiture qu’il a achetée. Puis un homme, prétendant l’amener dans un manoir voir Terrence, l’amène à Daniel.


112         Ses amours d’antan - 12 janvier 1979

Furieuse après Daniel qui veut la forcer à l’épouser, elle s’échappe et Albert la raccompagne. Mais des rumeurs circulent à son sujet, on dit qu’il a de mauvaises fréquentations ; de plus, il a menti à Candy : il ne travaille plus. Enfin, il rencontre Terrence dans un bistrot, ivre et dépressif, mais il réussit à lui rendre courage.


113         La vie est une ronde éternelle - 19 janvier 1979

Albert s’en va à l’aube, sans rien dire, laissant Candy s’interroger. Elle rencontre Patricia qui prie à l’église pour Alistair et la réconforte. Au même moment, celui-ci est abattu par les Allemands. Alors a lieu l’enterrement d’Alistair, avec une Patricia éplorée et une famille en deuil.


114         L’oncle William - 26 janvier 1979

Élisa complote avec sa mère pour que Candy, bon parti car héritière de l’oncle William, épouse Daniel. Elles convainquent la tante Elroy de faire passer le mariage pour un ordre de William. Candy se sauve et rencontre Georges qui lui dit où se trouve William André, qu’elle se hâte de rejoindre pour demander l’annulation du mariage.


115         Le retour aux sources - 2 février 1979

Candy découvre que l’oncle William est son ami Albert, qui l’a toujours accompagné. Ses parents étant morts tôt, il n’a pu prendre la famille en charge, aussi la tante Elroy a assuré l’intérim, alors que lui s’adonnait aux joies de la nature et de la vie sauvage. Elle repart à la maison de Pony avec tous ses amis pour une fête et elle voit sur sa colline un Albert en tenue écossaise qui lui rappelle de merveilleux souvenirs…

Kyōko Mizuki est un des pseudonymes de Keiko Nagita, née le 28 novembre 1949 à Tokyo). Mizuki est un écrivain japonais, elle est surtout connue comme étant l’auteur du manga et anime Candy Candy.


Kyōko Mizuki remporta le prix du manga Kōdansha pour le meilleur manga shōjo pour Candy Candy en 1977 avec Yumiko Igarashi.

Cette chronologie est basée sur l’âge approximatif de Candy à l’époque des événements importants de sa vie. L’âge de référence est celui dans le manga.


toute petite : Candy et Annie sont trouvées aux portes de la maison de Pony (au printemps dans le manga, en hiver dans l’animé).


10 ans : Annie est adoptée par les Brighton.


10 ans : Candy rencontre son « prince de la colline ».


11 ans : Candy va travailler chez les Legrand en tant que fille de compagnie.


12-13 ans : Candy est envoyée au Mexique et est adoptée par la famille André.


13 ans : Anthony Brown meurt d'un accident de cheval.


13-14 ans : Candy part au collège Saint-Paul à Londres ; La grande rencontre amoureuse avec Terrence Grandchester, Terry, au collège.


15 ans : Candy est passagère clandestine pour rentrer aux États-Unis ; Elle commence ses études d’infirmière à l'école Marie-Jeanne.


15-16 ans : Les prémices de la Première Guerre mondiale se font sentir et Archibald, Alistair, Annie, Patricia, Elisa et Daniel rentrent aux États-Unis.


16 ans : La guerre éclate en Europe, Candy découvre monsieur Albert qui est devenu amnésique à la suite d'un bombardement dans un train en Italie et, malgré les protestations de ses amis, Alistair s’engage comme pilote volontaire pour partir à la guerre.


17 ans : Candy s’installe avec Albert et est renvoyée de l’hôpital à cause de la méchanceté d'Elisa et de sa mère.


18 ans : Albert s’en va, Daniel, soudain épris de Candy, veut la forcer à l’épouser, et elle fait connaissance avec l'oncle William, qui se révèle être le "prince de la colline".